Issue time16:40, par Pierre Lachance  
Catégories: Partage

Un message de M. Denis Breton
Conseiller en éducation
MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA FAUNE

Voici l’annonce du concours ExploExperts, offerts aux écoles par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, dans le cadre de son Printemps des ressources naturelles. Le concours se déroule en ligne et s’adresse aux classes du 3e cycle du primaire et à celles du secondaire.

Dix questions en ligne. Pour y répondre, tu visionnes de courtes vidéos : des experts racontent comment ils en sont venus à exercer leur métier, en quoi ça les passionne. Tu y participes en classe ou à la maison.

Le fichier du concours

Issue time14:41, par Pierre Lachance  
Catégories: Logiciels, EPad.RECIT.org

Voici un petit truc pour utiliser EPad.RECIT.org directement dans votre site Web.

On peut insérer un EPad spécifique (ici j'utilise le EPad de test uVLljSYNLh) dans une page avec ce code (attention, si on fait ça, les visiteurs pourront eux aussi modifier la page):

<iframe height="400" src="http://epad.recit.org/uVLljSYNLh" width="100%"></iframe>

Ce qui donne (la page du blogue n'est pas très large, mais ça donne une idée):

On peut forcer le retrait du menu de droite de la note en ajoutant ?sidebar=0 comme ceci:


<iframe height="400" src="http://epad.recit.org/uVLljSYNLh?sidebar=0" width="100%"></iframe>


On peut faire de même avec la vue «Historique» (ici il faut ajouter ?fullscreen=1 à la fin de l'adresse):


<iframe height="400" src="http://epad.recit.org/ep/pad/view/uVLljSYNLh/latest?fullscreen=1" width="100%"></iframe>


ou encore, si on ne veut pas que le glisseur apparaisse (&slider=0):


<iframe height="400" src="http://epad.recit.org/ep/pad/view/uVLljSYNLh/latest?fullscreen=1&slider=0" width="100%"></iframe>

En espérant ceci aidant pour vous!

Issue time13:59, par Pierre Lachance  
Catégories: Veille

Si vous désirez tester la nouvelle interface de Google document, vous devez ajuster votre configuration.

Rendez-vous dans votre compte Google document, Paramètre de Documents, onglet editing, cocher «Nouvelle version de l'éditeur de documents:»

Vos nouveaux documents seront créés avec cette nouvelle interface en temps réel. À noter qu'elle offre un peu moins de fonctionnalités pour l'instant (ex.: dessin), mais ça ne saurait tarder.

Bonne expérimentation!

PS: Utiliser un navigateur à jour pour plus de plaisir &#59;&#41;

Issue time09:01, par Pierre Lachance  
Catégories: Logiciels, EPad.RECIT.org

L'annonce de l'installation de la version «open-sourced» de Etherpad a été faite il y a presqu'un mois déjà. Depuis l'outil a été testé on peut dire qu'elle fonctionne assez bien (le lien Internet doit être très bon et Firefox est à privilégier par rapport à Internet Explorer) sur le serveur du RÉCIT.org.

Afin de partager mon travail, voici mes sources francisées de l'interface d'Etherpad. Attention! Etherpad ne s'installe pas simplement, les sources ne sont pas construites dans ce sens.

L'interface est contenue dans le répertoire /etherpad/trunk/etherpad/src/, donc en remplaçant le répertoire fournie par Google par le mien et en ajustant les fichiers de configuration (listés sur la page des sources) où j'ai dû inscrire l'adresse de mon installation, vous devriez avoir une interface en français.

Ne pas oublier que Etherpad est sous licence Apache (sur Wikipedia), ce qui implique, entre autres, que j'ai dû insérer une description de mes modifications dans l'archive (un .diff).

En espérant ce ceci sera utile à d'autres personnes pour que «Etherpad Open-Sourced» puisse continuer à être utilisé.

Issue time08:00, par Pierre Lachance  
Catégories: Réflexions

Oui oui, la peur. J'ai rencontré cette peur dans les yeux d'un des participants à l'AQUOPS 2010 et j'ai dû me reculer de deux pas pour tenter de mieux saisir ce qui se passait.

Je n'entrerai pas dans les détails de la discussion (à propos du Web 2.0 et de la facilité de publier du contenu), mais j'imagine que vous avez déjà rencontré une personne frileuse quand elle pense aux TIC entre les mains de nos jeunes enfants. En fait, ici ce n'est pas tant ce qui pourrait arriver aux enfants qui posait problème, mais bien ce qu'ils pourraient dire/faire sur le Web.

Bon, ma conclusion, pour ne pas allonger inutilement ce billet, est que si on vit une activité/SA/SAÉ/... où les TIC sont intégrées, on doit la préparer au même titre que toute autre activité/SA/SAÉ/...

Imaginons un enseignant de science et technologie (déformation professionnelle) qui veut faire vivre une activité de laboratoire ou d'atelier à ses élèves, il ne peut pas se lancer dans cette aventure sans se préparer et sans préparer ses élèves. Il y a des règles de sécurité, des consignes générales sur ce qui est acceptable ou non, des trucs pour bien réussir les manipulations, des éléments de bases à connaitre, etc.

L'enseignant doit donc faire de même avec les TIC, se préparer. Ce qui signifie (en bref) que les élèves doivent savoir ce qu'ils peuvent faire (au point de vue éthique entre autres) avec les outils, ce qui arrivera si les limites sont dépassées, le pourquoi de ces limites, etc.

Je crois que nous, les enseignants, avons une responsabilité envers nos élèves, celle de ne pas laisser au hasard ni aux ti-zamis le soin de les préparer à utiliser les TIC (ce qui inclus le Web), car sinon les peurs du participant inquiet pourraient bien se concrétiser.

Mise à jour: Petite précision, il faut préparer mais aussi être vigilant durant la phase réalisation. Et surtout ne pas passer outre la phase d'intégration où on doit, avec les élèves, juger de ce qui s'est passé durant le projet TIC et apporter les ajustements nécessaires. C'est ici que l'on apprend pour «demain».

Issue time23:54, par François Rivest  
Catégories: Bloguons

Je ne sais plus qui chante cette chanson. Pour ceux qui connaissent la suite, je ne peux toutefois pas dire: "c'est tout ce que je demandeeeeee..." Non. Je me pose des questions.

Je reviens d'une visite à la commission scolaire Eastern Townships. Depuis 2003, chaque élève a un portable qui lui est prêté par la CS de septembre à juin. Seuls les élèves du deuxième cycle du primaire jusqu'à la fin du secondaire sont touchés. L'offre généreuse n'est pas étendue aux grands de la maternelle et du premier cycle du primaire.

Si vous voulez des références, allez voir sur le site officiel de la CS: http://www.etsb.qc.ca Il y a aussi une liasse de clips sur YouTube pour compléter.

Or... un portable par enfant...

Dans une CS comme celle pour laquelle je travaille (CSPI), j'ai fait le calcul grossièrement: 16 millions pour la première année. À ce prix, on a un portable par enfant (3e primaire à 5e secondaire) et un portable par prof. On ajoute des périphériques à gauche et à droite comme des projecteurs multimédias, des microphones, des haut-parleurs et des appareils photo numériques. On ne parle pas encore de Wi-Fi, de système d'exploitation, de logiciels ou de filage électrique. Bon... c'est drôle de jouer avec de tels chiffres pour un conseiller pédagogique. C'est juste à côté de mon champ d'expertise.

En réfléchissant avec ma collègue Nadine Martel-Octeau, on a décidé de faire semblant qu'un gros magot de 8 millions était à la disposition de la CSPI. La moitié du 16 millions imaginaires de plus tôt. On fait quoi? On pense aux logiciels libres? Même pas! Bien qu'ils fassent inévitablement partie de l'équation, Nadine et moi croyons que notre rôle se situe ailleurs. Voici un brin de nos réflexions:

  • 8 millions, c'est assez pour financer des projets issus des milieux
    nous pourrions mettre nos efforts à baliser pédagogiquement l'appel de projets issus des milieux

  • Qu'est-ce qu'un portable par enfant change au métier d'enseignant?
  • Qu'est-ce qu’un portable par enfant change au métier d'élève?
  • Quelle part accorder aux outils d'enseignement?
  • Quelle part accorder aux outils d'apprentissage?
  • À quel point un portable par enfant permet-il de suivre le programme?
  • À quel point un portable par enfant permet-il de favoriser la réussite du plus grand nombre?
  • À quel point un portable par enfant permet-il de favoriser la formation continue chez les enseignants?
  • À quel point un portable par enfant permet-il de faire de la place à la communauté locale en classe?
  • L’ordinateur fournit-il nécessairement l'environnement idéal au développement et à la mobilisation des compétences disciplinaires et transversales?
  • Faut-il absolument un portable par enfant ou y a-t-il d'autres configurations selon certains milieux, domaines disciplinaires, clientèles, saison, etc.?
  • Comment organise-t-on la planification annuelle du service local du RÉCIT en fonction des projets issus des milieux?
  • Quel soutien pédagogique offrir aux profs? Aux CP des écoles? Aux directions? et le soutien technique?
  • Ce billet est le premier d'une série. Vous pouvez poursuivre en lisant le billet "Je t'attendais" qui décrit brièvement ma visite dans une école primaire.

    Issue time14:03, par Pierre Lachance  
    Catégories: Partage

    Ce billet a été publié ici.

    Difficile de répondre à la question simplement, car Elgg, l'application derrière Agora 2.0, offre ++ de fonctions. Voici un essai pour expliquer un peu...

    Ce n'est pas un site Web, un microblogue, iGoogle ou Netvibes, une plateforme de formation, un blogue, Facebook, Twitter...

    Ce n'est qu'un outil qui permet de partager avec ses contacts des «bouts» d'informations sous forme de photos, fichiers divers, billets, FAQ, signets, page web, tâches, etc.

    On peut donc choisir avec qui on veut partager une photo par exemple (un contact, un groupe, avec tous, et).

    Que peut-on faire avec Agora 2.0?

    On peut penser qu'une classe (les élèves peuvent avoir un compte sur Agora) utilise Agora au lieu d'un site Web classique (CMS), ce qui permet aux élèves de partager des documents entre eux de façon privée, de publier sur le Web des documents pour tous les internautes, d'échanger avec leur enseignant sur des sujets divers grâce au blogue, etc. Comme Agora offre plusieurs fonctions, on n'a pas à utiliser 3 ou 4 applications (site Web, portail, Google Doc, blogue...) pour travailler ensemble.

    Agora 2.0 est installé sur un serveur éducatif québécois, ce qui signifie que les données s'y retrouvant ne seront pas vendues ou ...

    Vous désirez tester Agora 2.0? Un petit courriel à pierre.lachance@recitmst.qc.ca.

    Voilà pour une première tentative de réponse

    Issue time13:29, par Pierre Lachance  
    Catégories: Logiciels, EPad.RECIT.org

    L'outil Web 2.0 Etherpad.com permet à une équipe de travail de collaborer en temps réel à la création d'un texte.

    Mauvaise nouvelle

    L'application derrière Etherpad.com a été acheté par Google dernièrement. Ce qui permet de croire que le site Etherpad.com cessera de fonctionner sous peu.

    Bonne nouvelle

    Très bonne nouvelle, l'application est publiée sous une licence libre, donc on peut l'installer sur un serveur (mes notes)! Et on peut également la traduire en français. Ce que nous avons fait (il reste un peu de travail à faire mais c'est déjà pas mal).

    Notre installation

    Voici donc l'adresse où se trouve notre (RÉCIT) application: http://epad.recit.org.

    De là, vous pouvez vous créer une nouvelle note avec une adresse au hasard ou encore avec une adresse spécifique (voir la note sur la page). Pas besoin de compte, vous n'avez qu'à partager le lien de la note et voilà, vous pouvez collaborer.

    Attention! Bien que nous avons testé quelque peu l'application, des bogues/problèmes/limites existent probablement. À utiliser comme une version «beta» (faites des copies locales des textes créés). Nous ne savons pas, entre autres, le nombre d'utilisateurs possibles en même temps pour que ça fonctionne bien.

    Compte pro

    Il est possible, pour ceux qui m'en feront la demande (pierre.lachance@recitmst.qc.ca), d'avoir un compte «pro». Ce qui permet d'avoir des notes privée entre membres d'un groupe (que l'administrateur gère), de mettre un mot de passe sur une note, etc.

    Bon travail collaboratif sur epad.RECIT.org!

    Mise à jour: Voir un tableau comparatif entre Google Document, Scriptorium et epad.RECIT.org ici.

    Mise à jour: Comparaison compte public et pro.

    Fonctions \ Version

    Publique

    Pro

    Besoin de se connecter (compte)


    Non


    Oui


    Export


    Oui


    Oui


    Téléchargement d'une archive zip des notes


    Non


    Oui


    Suppression de notes


    Non


    Oui


    Protéger une note par mot de passe


    Non


    Oui


    Historique dynamique


    Oui


    Oui


    Création de version, restauration d'une version


    Oui


    Oui


    Création/gestion de compte utilisateur



    par un administrateur

    Non


    Oui


    Renommer une note


    Non


    Oui


    Création d'une note privée


    Non


    Oui



    Issue time10:58, par Pierre Lachance  
    Catégories: Partage

    Les réseaux sociaux deviennent des lieux privilégiés pour se tenir informé sur divers sujets. Une des forces de ces outils est de permettre un certain tri/filtre de l'information.

    EnDirect est un réseau social naissant, mais il offre déjà de l'information pédagogiques de qualité. À mon avis du moins.

    Voici trois exemples «exemplaires» &#59;&#41; à suivre pour se garder informé sur un sujet donné (L'ordre n'a pas d'importance ici).

    Vous avez, comme ces groupes, de l'information pédagogique à faire circuler? N'hésitez pas à vous inscrire à EnDirect (contactez-moi)

    Bravo à ces groupes qui exploitent très bien cet outil TIC!

    Issue time11:14, par Pierre Lachance  
    Catégories: Bloguons

    Suite au problème de EnDirect, j'ai remarqué que la taille (plus de 150 Mo de texte!) de la base de données était très élevée pour le nombre d'utilisateurs de EnDirect (170 le 10 février) et l'âge de la BDD (8 mois).

    Hi! Ho! Ça monte vite! Mais qu'est-ce qui cause cette prise de poids? La réponse est... 4....3....2....1.... Twitter!

    On peut connecter son compte EnDirect sur son compte Twitter. Ce qui permet de ne suivre que notre compte EnDirect pour savoir ce qui ce passe dans ses deux communautés. Très pratique comme fonction.

    EnDirect importe alors les statuts de tous ses «amis» Twitter. Ce qui donne plus de statuts que ceux publiés dans EnDirect.

    Le problème majeur est que EnDirect peut importer 10 fois le même statuts. Si nous sommes 10 membres de EnDirect à suivre les statuts Twitter de André Roux par exemple, ces statuts sont alors importés 10 fois! Voilà la source du problème d'espace.

    Demande

    Donc, afin d'éviter des problèmes futurs causés par une taille de base de données trop grande, je demande aux membres de EnDirect de n'utiliser cette fonction Twitter que s'ils l'utilisent vraiment. On peut suivre ses deux communautés (Twitter et EnDirect) grâce à des outils comme http://www.twhirl.org/, http://seesmic.com/, etc.

    Merci d'avance à vous!