La croyance populaire nous fait miroiter que les adolescents mènent le bal sur le Web. Les sceptiques seront CON-FON DUS! DUS! DUS! Quel beau DU s'époumonait un personnage de mon enfance fort populaire... Pour les plus jeunes... vous ne connaissez pas le Capitaine Bonhomme?

La Canadian Education Association mentionne une étude d'Ipsos Reid : Inter@ctive Teens : The Impact of the Internet on Canada's Next Generation.

Selon l'institut de sondage, ce sont les adultes et non les adolescents qui passent le plus de temps à surfer sur le Net. En moyenne, les adultes canadiens passent au total plus de 19 heures en ligne par semaine versus une moyenne de 13 heures pour les ados.

Les activités des ados sur Internet demeurent limitées à quelques services en ligne et sites, alors que la navigation des adultes canadiens est plus diversifiée.

Le sondage mené en novembre 2007 auprès de 2 000 répondants indiquent que les jeunes se livrent surtout à des activités de réseautage (clavardage, partage de photos et de vidéos, pages personnelles, messagerie instantanée, etc.) et visitent en grande partie de leur temps les sites traitant de jeux et de musique.

Il peut devenir intéressant pour le réseau de se doter d'axes d'intervention dans nos actions avec les enseignant(e)s et les élèves tournant autour de ces types d'activités. La notion de réseautage, de partage semble importante pour les jeunes. Portons-nous une attention particulière dans nos actions sur cet axe? Nos ados vivent pleinement l'informatique mobile. Les prépare-t-on à ceci? Comme le démontre cette étude, plusieurs activités exploitent pleinement le réseau Internet. Sommes-nous prêts à guider nos profs et nos jeunes dans ces types de technologies?

Bonne réflexion!