Les coûts

Les coûts sont abordés au chapitre 5. Et oui ça coûte cher les TIC. Le tout est de savoir si on veut en faire pour vrai. On parle très brièvement du logiciel libre comme solution au coût, malheureusement on mélange coût de licence et coût de formation. Le logiciel libre ne fait que sauver sur les coûts de licence uniquement. De la formation ça en prend pour toutes les technologies.

Quand M. Bibeau écrit ceci:

Par contre, le nombre de logiciels libres et d'applications gratuites demeure réduit et ces applications couvrent imparfaitement les besoins en banques de textes, d'images, de photos, de sons, d'oeuvres littéraires, musicales et artistiques, de données statistiques et informationnelles, d'émissions de radio et de télévision, de périodiques, etc.

Je me demande bien sur quoi on se base ici? Si un enseignant me dit qu'il manque (il les a tous exploités au max) de logiciels libres pour réussir à faire développer la compétence TIC de ses élèves, cet enseignant pourra arrêter d'en faire des TIC, ses élèves sont sûrement compétents (je sais je suis un peu cynique ici, désolé). Pour ce qui est des «banques» d'images, de photos, etc, il faut voir ce qu'on veut faire avec ces oeuvres. Quelle est la valeur pédagogique de modifier une photo (non libre) et de la republier dans un document?

Pages: 1· 2· 3· · 5·