Après une visite à l'université Laval, et suite à un commentaire sur la différence entre ce site et celui-ci, j'ai réalisé qu'il y a eu des améliorations (il en reste à faire bien sûr!) en éducation en ce qui concerne les sites web. Ça poursuit également ma réflexion de ce billet.

Voici donc quelques éléments qui ont à mon avis évolués au cours des dernières années.

Les listes de liens

http://cafe.rapidus.net/plachanc/liens.htm
http://home.sandiego.edu/~mmagnin/SitesPeda.html
http://www.saintberthuin.be/superieur/CERTNEF/sites.htm

Combien de ce genre de sites (pages) on a sur le web? Liste de sites créée en html par une personne? Plusieurs.

Maintenant ça ressemble plus à ça: http://del.icio.us et à http://recit.org/lpc/

Sites dynamiques où plusieurs personnes peuvent y contribuer. Un signets peut être associé à plusieurs mots-clés, donc un classement plus efficace. Des fils RSS permettent aux internautes de suivre l'évolution des signets. L'esprit de partage étant à la base de ce type de site.

Site de classe/personnel/organisme

Les sites de classe de ce type: http://recitmst.qc.ca/scnat/psfab/, http://cafe.rapidus.net/plachanc/cours.html ou http://www.chez.com/jpross/, où se retrouver (pas d'outil de recherche) n'est pas toujours simple, où les couleurs/polices/logos d'une page à l'autre ne sont pas nécessairement homogènes, où on ne peut pas interagir avec les auteurs (sauf par courriel)... sont légions.

On est rendu là: http://recit.qc.ca/spip/, http://academielafontaine.qc.ca/, http://recit.cadre.qc.ca/, http://pierrelachance.net/blog/, http://robot-tic.qc.ca/ grâce aux gestionnaire de contenu (plus besoin de ftp, on peut travailler sur le site de n'importe quel ordinateur) qui permettent de ce concentrer sur le contenu plutôt que sur le contenant (une fois celui-ci au goût du propriétaire bien sûr). Où les internautes peuvent commenter les textes. Où généralement un fil RSS (ou Atom) est proposé afin de ne pas avoir à visiter le site pour être tenu au courant des changements.

Nouveaux concepts

Des pages comme http://recitmst.qc.ca/scnat/psfab/centrales/centrales.html ont été créées à plusieurs personnes (je le sais parce que j'y ai participé). Mais c'est une page statique créée et recréée et recréée selon les versions que le «chef» d'équipe avait sur son ordi.

Maintenant on a les wikis: http://recitmst.qc.ca/wikinimst/, http://recit.org/wiki/, http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil qui facilitent grandement une collaboration autour d'un projet commun.

Il y a aussi les radios web (http://recitmst.qc.ca:8888/) qui sont apparues et qui permettent de lâcher un peu le texte pour faire de l'audio. Ce qui développe d'autres compétences à mon avis.

Youppi! Je choisis...

Ce qui me rend le plus fier de ces évolutions est qu'un prof sans le sous peut faire ça! Car ce sont toutes des applications libres qui sont derrières ces sites.

Finalement on questionne quelques fois l'esthétisme des «nouveaux» sites web en éducation. Oui on pourrait toujours se payer un designer/graphiste/programmeur pour se faire faire un site web éducatif super beau, hyper design, mais moi je préfère utiliser les $ publics à accompagner sur le terrain les éducateurs, acheter du matériel comme des ordinateurs, de la robotique ou des microscopes numériques, acheter de la bande passante pour héberger des projets éducatifs, etc.

C'est un choix, mon choix. Exactement comme celui de ne pas payer de licence de logiciel et d'utiliser/promouvoir (le plus possible) des logiciels libres dans mon travail.

Question: afin de m'améliorer sur l'esthétisme de mes sites web, dois-je suivre des cours? Pourquoi pas? Quelqu'un parmi les lecteurs peut/veut me supporter/former? Mais une dernière question si vous me le permettez, avant que je mette des dizaines d'heures à travailler sur l'esthétisme de page web: quelq'un pourrait me montrer un site que tout le monde trouve beau+bon pour que je me base sur quelque chose? Merci.