Intéressante rencontre hier à laquelle j'ai participé en compagnie de mes collègues et de mon patron. Nous sommes allés travailler sur la dynamique du changement avec Pierre Collerette, de l'Université du Québec en Outaouais. Le titre de la journée était: Accompagner, appuyer, conseiller des projets de changement.

Le changement est complexe, déstabilisant et drainant.

C'est rafraîchissant de voir un formateur vous mettre en garde au début de la journée en vous disant: "ce n'est pas parce qu'une présentation est intellectuellement séduisante qu'elle se traduira dans l'action."

La table était mise.

Je pourrais vous faire un résumé de la journée, mais je vais me concentrer sur ma réflexion en tant qu'animateur du RECIT. Notre journée avait pour but de nous outiller à accompagner les directions d'écoles dans la réalisation de leur plan de réussite respectif.

La première chose qui frappe: notre rôle. Qui devrait-être le porteur du changement? Le mot important dans cette phrase est porteur. Celui ou celle qui porte le changement et qui en fait la promotion. Ce sont les gestionnaires. Nous sommes en soutien aux gestionnaires. Nous ne devrions pas être le première personne au front. Les administrateurs devraient battre "la trail"; nous pouvons les aider à aménager cette dernière.

Je suis certain que vous vous êtes déjà fait dire la phrase suivante: l'animateur du RECIT local est le responsable de l'intégration des TIC dans la réforme. C'est du déjà-vu pour vous? Pourquoi la responsabilité de l'intégration des TIC devraient reposer uniquement sur NOS frêles épaules? Très bonne question. Le leadership est quelque chose qui ne se délègue pas. Le changement non plus d'ailleurs. La délégation est une des pires choses à faire en matière du changement. Un changement ce ne se délègue pas. Il faut que les promoteurs du changement restent en commande.

J'entends déjà des réactions. On fait pas ca tout seul! Je vais vous poser une question bien naïve. Lorsque vous donnez une formation dans une école primaire ou secondaire, quelle présentation fait la direction avant votre formation. Est-ce que la direction reste avec vous pendant la formation?

La première chose que les gens remarquent est la différence entre les actions et les paroles. Un gestionnaire qui dira que les TIC sont importants et qu'il ne les utilise pas, lance un message contradictoire. Les bottines doivent suivre les babines. On nous a expliqué que pour que le changement réussisse, les gestionnaires doivent être présents auprès de leur équipe pour mettre la main à la pâte. Ca veut dire faire plus qu'une simple présentation du conseiller et se sauver par la suite.

Lors d'un prochain billet je vous parlerai de notre approche, de notre plan d'action. A la prochaine! :)