Catégorie: "Logiciels libres"

Bravo Steve!

Février 20th, 2009

Un petit billet pour lever mon chapeau à Steve Quirion, service national de l'univers social, pour ses deux «bébés» libres &#59;)

Juste pour s'amuser

Septembre 30th, 2008

Les outils pouvant raccourcir des adresses URL (http://tinyurl.com et autres) sont très utiles dans certains cas (les Twitteux d'entre nous, ou pour envoyer des adresses par courriel qui n'ont pas 1 km de long).

Comme je suis de ceux qui veulent être le plus autonomes possible dans ses choix technologiques, je me suis donc installé mon propre outil à l'adresse: http://recit.org/ul/ (URL sans R pour signifier la soustraction). Vous pouvez vous aussi l'utiliser au besoin.

L'application utilisée est lilurl (licence libre bien sûr).

Bon raccourcissement d'URL!

Pour intégrer les TIC...

Mai 15th, 2008

...il faut que les TIC fonctionnent (Michel Arcouet).

J'ajouterais (bien humblement) qu'elles (les TIC) doivent être présentes en quantité suffisante.

Ce projet (CSVDC) (comme bien d'autres dans la province) témoigne de l'intérêt de Linux (Ubuntu dans ce cas) pour nos écoles pour augmenter le ratio ordinateurs/élèves.

La première question que vous vous posez sûrement est: est-ce que les élèves développeront aussi bien leur compétence TIC sous Ubuntu qu'avec les autres systèmes d'exploitation? Pourquoi pas? sera ma réponse. Ce n'est pas le OS qui développe les compétences mais bien l'utilisateur. Chaque OS a ses limites, le tout est de les connaitre. De plus, le but n'est certainement pas de sortir les autres OS des écoles, mais bien de faire travailler les apprenants sur diverses TIC pour améliorer leur culture TIC.

Voilà pour ma petite jouissance de ce matin. Merci à Dominic Gagné pour la nouvelle.

On découvre Squeak...

Février 21st, 2008

Je suis tombé sur une petite vidéo ce matin traitant de Squeak. Voici donc ce courte présentation sur ce produit fort puissant. C'est en lanagage shakespearien mais quand même facile à suivre...


Link: sevenload.com

Lecture interdite aux grands

Février 12th, 2008

1) Nous assumons notre tendance à «faire faire» aux élèves.

2) Nous assumons notre tendance à intégrer les TIC pour construire au lieu de seulement consommer.

3) Nous assumons notre tendance à croire que les élèves sont capables de surpasser ce que leurs enseignants attendent d'eux.

4) Nous assumons notre tendance à exploiter des outils sous licence libre pouvant être installés sur Mac, Linux et Windows.

5) Nous assumons notre tendance à placer l'élève dans des contextes où «faire des mathématiques» peut être plaisant et avoir du sens pour lui.

Où m'en vais-je avec mes jarrets noirs? Vers Scratch bien sûr!

C'est quoi encore ce bidule nous demanderez-vous avec raison? C'est un logiciel reposant sur Squeak (ha! vous connaissez ce nom) qui est plus simple d'approche pour les plus petits et qui permet, tout comme son grand frère, de programmer. Ho! Un mot dangereux à écrire :> Voyons pourquoi nous nous y intéressons.

Souplesse

Scratch est un logiciel ouvert, c'est-à-dire que la limite du logiciel est directement proportionnelle à l'imagination du conducteur. Pour vous le prouver, voir les milliers de projets réalisés avec Scratch.

Programmation objet «simplifiée»

Squeak est d'une puissance au cube, mais son appropriation peut en rebuter plus d'un. L'équipe de développeurs du MIT a créer Scratch de façon à ce que ce soit encore plus simple de programmer. Donc les élèves plus jeunes (même les adultes &#59;) ) peuvent s'approprier/exploiter le logiciel rapidement.

Création de simulation

Comment comprendre le réchauffement de l'eau? Voilà une question que s'est posé notre ami cuisinier François Rivest. Il a donc programmé un petit projet (voir Plaque chauffante) qui illustre ce qui peut se passer (selon sa conception de la chose) dans une casserole.

On peut imaginer plusieurs autres projets semblables où l'élève doit créer un programme qui l'aide à se représenter et à expliquer aux autres ses conceptions de différents phénomènes.

Pour en savoir plus

Comme toujours nous construisons (nous assumons notre amour des wikis, pour ce type de site, également) nos connaissances sur un wiki sur lequel vous pouvez nous demander un compte afin d'y contribuer.

Vous trouverez donc sur ce wiki la documentation en construction autour de ce merveilleux logiciel où l'apprentissage n'est pas seulement de la consommation. Nous tenons à remercier Mme Sylvie Francoeur pour sa contribution (elle a créé les pdf pour les tutoriels d'initiation).

PyMecaVideo

Janvier 31st, 2008

Ce logiciel permet d'analyser des acquisitions vidéo faites à partir de caméra numérique dans le but de pointer les positions de divers points. Ainsi,il devient possible d'étudier les changements de référentiels, les vitesses, les énergies mécaniques etc.

PyMecaVideo est l'alternative libre du logiciel Avimeca tournant sous Windows. Il permet de récupérer un film au format AVI, le pointage et la saisie des coordonnées d'un point dans chacune des images de l'animation vidéo et l'exportation de ces données vers un tableur

Il est écrit en pyQT4, vous trouverez un tutoriel vidéo d'utilisation ici : Tutoriel

Pour le télécharger : Téléchargement
(pour Linux)

Bonne Expérimentation!

Et si le C ne signifiait pas communication...

Décembre 21st, 2007

Je viens d'écouter une conférence de Mitchel Resnick (un des créateurs de Scratch) donné récemment traitant de la créativité chez l'enfant. La question qui m'est venue à l'esprit: et si le C de TIC ne signifiait pas communication? Je vous lance la question car depuis quelques temps, je m'interroge sur l'aspect consommation qu'on développe chez nos jeunes lors de nos interventions sans nécessairement le réaliser réellement...

- Oui, il existe tel logiciel qui fait ça...
- Existe-t-il un outil technologique qui fait ça?
- J'ai trouvé un gadget qui me permet de faire cela...
- etc...

... et si la solution à mon problème c'était de la programmer, de la construire, de la créer? N'avons-nous pas des automates en face de nous? C'est à nous de décider quelle tâche ils doivent réaliser, non? Pourquoi ne pas créer, trouver la solution nous même à notre problème?

...et si le C signifiait "Créativité"?

Pénurie de main-d'oeuvre : des employeurs passent à l'action

Décembre 7th, 2007

Depuis quelques temps, je me questionne beaucoup sur ce que nous allons «produire» comme profil informatique pour l'élève terminant sa 5e secondaire. On semble, dans notre monde de l'éducation québécois, peu se soucier de ce que nos enfants de demain auront à confronter dans la société.

De plus, je viens de lire cet article très intéressant dans Direction Informatique qui questionne plusieurs palliers de formation/éducation au Québec.

Plusieurs entreprises et différents ministères sont confrontés de plus en plus au manque d'effectifs en informatique dans les domaines de l'ingénierie, d'analyse et de la programmation, qui sont des domaines essentiels à la survie de l'outil informatique.

À ne former que des usagers de l'outil informatique, ne passe-t-on pas à côté de quelque chose dans nos écoles? Depuis que les TIC sont transversales, à qui revient la tâche de former nos jeunes sur l'outil comme tel? Plusieurs commissions scolaires se sont empressés à faire disparaître le seul cours qui existait officiellement en option au secondaire : l'initiation à la science informatique. Ne devra-t-on pas assumer notre rôle d'éducateurs et ainsi former nos jeunes sur l'outil informatique?

Nous développons dans l'optique actuelle des consommateurs de TIC et non des créateurs de TIC. L'ordinateur n'est pas qu'un objet de consommation. Il y a toute une dimension du développement de la logique, de la rigueur, de la structure et de l'utilisation des mathématiques et des sciences dans la programmation informatique.

Est-ce devenu «tabou» que de parler de l'enseignement et de l'apprentissage de la programmation dans nos écoles? Cela me questionne grandement quand je nous regarde aller comme réseau...

Bonne réflexion!

... et si on explorait aujourd'hui l'éducation de demain!

Octobre 17th, 2007

Je vais continuer dans la même veine que mes derniers billets... ceux-ci ayant été tellement populaire dans le réseau!

Je vous invite à regarder ce vidéo de ce que l'on peut faire actuellement avec Croquet. Il est assez facile de créer ces environnments avec ce logiciel de création et de collaboration.

En passant, porter attention à ce qui est inscrit sur les cubes dans le vidéo... même si c'est écrit en langage shakespearien, c'est facile à comprendre... plus difficile à admettre... peut-être!

Bonne réflexion!

EduSim3D, Greenbush et vidéos de Croquet

Octobre 17th, 2007

Je vous en parle depuis quelques billets... (Êtes-vous prêts pour ceci?, La montée de l'internet 3D)

Et bien voici sur ce vidéo l'environnement de travail utilisé par une enseignante en classe avec EduSim3D, et Croquet...

Intéressant, non?

Bonne réflexion!