On se prépare

Août 12th, 2007

Nous nous étions donné rendez-vous à Duchesnay vers 13h pour terminer la préparation de la formation. Nous prenons donc quelques minutes pour se saluer, pour ajouter des documents sur le site, pour monter la salle, installer la station météo...

Les animateurs semblent heureux d'être de retour au travail. Je dois avouer qu'il y a pire que le camp TIC comme début d'année B)

Jean Nadeau, le coordonnateur du camp, vient de m'annoncer qu'on a une réunion d'information à 15h30. Youppi!!!

Je vais donc aller aider mes co-animateurs...

À +

Mes buts pour le camp TIC

Août 10th, 2007

Nous demanderons aux participants d'écrire leurs objectifs de la semaine en début de journée lundi afin qu'ils puissent après la formation faire une évaluation de leurs apprentissages. Pour donner l'exemple je fais le même exercice ici aujourd'hui.

1) Profiter des expertises (très diversifiées) des autres animateurs pour améliorer ma compétence à animer, accompagner. J'aimerais bien m'outiller (et publier de la documentation également) pour accompagner les gens plus «théoriques».

2) Questionner les participants et animateurs pour trouver une bonne façon de présenter ce qu'est une SAE ainsi que comment rendre une SAE claire pour les autres. Ceci m'aidera pour le nouveau site de SAE en science et technologie réalisé en collaboration avec le CDP et pour nos propres SA.

3) Selon les besoins des participants, trouver ce qui manque comme ressources en MST pour faciliter l'intégration des TIC. Ceci donnera sûrement des projets (plus près des besoins du milieu) à réaliser cette année pour le RÉCIT MST.

Évidemment il y aura sans doute d'autres retombés pour moi lors de cette semaine, mais ce sont mes 3 points sur lesquels je mettrai un peu plus l'accent.

Préparation pour le Camp TIC 2007

Août 9th, 2007

Nos vacances sont terminées et déjà une grosse formation (la plus grosse de l'année) se pointe. Bien que nous avions débuté la préparation en juin, il reste bien des détails à régler. Mais bon, nous serons prêts!

La formule a un peu changé cette année. Le MST (avec l'aide de quelques animateurs de services locaux) s'occupera de la semaine d'une trentaine de participants (sur les 55 environ) qui désirent développer leur projet en MST. La différence par rapport aux autres années me demandez-vous? Durant les autres années, l'horaire était commun à tous les participants. Cette année, l'horaire (et le contenu, les stratégies d'animation, etc) peut changer selon les groupes d'intérêts. Ce qui nous offre une belle souplesse que l'on utilisera en diminuant de beaucoup la jasette &#59;) Nous mettrons les participants au travail le plus tôt possible. Afin de différencier, il n'y aura que très peu de présentation en grand groupe. Nous privilégierons les sous-groupes pour présenter les divers et nombreuses TIC disponibles. Car après tout, ce n'est pas tout le monde qui veut en savoir plus sur les blogues ou sur le merveilleux logiciel Power Point :>

Je tenterai de garder des traces de la formation ici (photos, vidéos, idées, commentaires...). Mon but est de bloguer au moins une fois par jour. Je tenterai aussi de faire bloguer des participants afin d'avoir leur vision du camp.

Le site de la formation: Camp TIC 2007

À suivre...

Mes coups de coeur 2006-2007

Juin 21st, 2007

Une autre année s'achève non sans avoir besoin de vacances B)

Le Service national du RÉCIT MST, comme à chaque année, produira un rapport annuel de ses activités. Pour ma part, j'aime bien énumérer mes coups de coeur (l'ordre n'a aucune importance dans la liste ci-dessous), les projets qui selon moi ont eu le plus d'impacts ou qui sont prometteurs.

Outaouais

Plusieurs projets en Outaouais cette année. Formation de robotique, projet de recherche sur Squeak et un colloque régional TIC. Ces trois projets ont permis selon moi de faire connaître la puissance des TIC dans l'apprentissage à plusieurs enseignants et élèves. De plus, dans le projet Squeaki, nous avons découvert de belles possibilités avec ce logiciel peu connu.

Formation mathématique 2e cycle du secondaire à la CSBE

Nos trop rares interventions à notre CS sont par contre très appréciées et semble-t-il assez efficaces. Cette formation en mathématique était une première dans cette discipline/cycle pour nous. Surprise! Ce fut une des plus agréable et où nous avons pu mesurer notre impact (en étant plus près d'où ça se passe).

Amicales de robotique

En 2006-2007 deux journées régionales de robotique ont eu lieu. L'une dans le Bas-du-Fleuve, l'autre dans la région de la Capitale-nationale-Chaudière-Appalaches. Ces «amicales» offrent une belle fenêtre pour les TIC dans l'apprentissage, ne serait-ce que pour faire savoir que les TIC et le RÉCIT existent!

Projet météo

Un projet qui a fait son petit bonhomme de chemin en 2006-2007. Bien que présentement peu de stations soient opérationnelles, nous avons appris beaucoup sur le matériel et sur les TIC qui permettront de former un réseau de stations météo. Théoriquement, quelques stations seront installées dans les prochains mois. Il y a encore quelques problèmes de stabilités logiciels (sous Windows) à régler. Le plan B (un ordinateur sous Linux) demeure une option possible.

Formation robotique à la CSSMI

Ces deux journées font partie de mes coups de coeur pour le plaisir qu'on a eu à vivre de la robotique avec les enseignants ainsi que pour avoir vu de mes yeux un laboratoire informatique scolaire «moderne» (moderne dans le contexte actuel de l'éducation, si le Québec gagne à la loto, on pourra mettre des grosses machines partout) où les postes peuvent démarrer en terminaux X. Il faut bien avouer que les élèves de la province ne sont pas tous aussi privilégiés quand dans quelques CS les écoles peuvent demander d'avoir 7-8 terminaux par classe. Et pour ceux qui croient qu'avec un terminal on ne peut rien faire, je veux vous signaler qu'on peut développer les habilités et compétences de ce schéma. Ce qui est déjà plus que ce qui se fait présentement avec des postes 5 fois plus dispendieux. Tout dépend donc de la vision qu'on a des TIC en apprentissage (est-ce qu'un élève doit pouvoir graver un DVD sur tous les postes de l'école?).

Et les autres projets?

Tous très intéressants, le fait d'avoir des chouchous n'empêche pas d'apprécier les autres &#59;)

Une journée à Audet

Mai 18th, 2007

Nous avons été invité (avec une grande gentillesse) à passer une journée dans une classe du primaire (4e, 5e et 6e année) à Audet (CSHC) par une enseignante qui vit un projet de robotique en classe. Voici quelques traces de cette journée de robotique.

La journée commence par une présentation (10 minutes) du mode de programmation «Inventor» du logiciel Robolab. Les élèves connaissaient déjà le mode «Pilot».

presentateur

On peut remarquer durant la présentation de ce ce mode avancé de programmation que des élèves comprennent les bases de programmation (le programme doit avoir du sens pour le robot).

Comme le présentateur avait des difficultés à parler et contrôler la souris, j'ai donc pris le contrôle de la souris. Assis par terre, face au canon, j'ai eu des chaleurs :D

chaleur

L'enseignante avait remis le journal de bord contenant les trois défis à relever durant la journée: Le robot déterminé, le robot rapide et le robot fort.

À noter que dans la présentation de ces défis, la «recette» n'est pas présente. Les élèves doivent se créer eux-mêmes les étapes à suivre pour réaliser la tâche. Nous avons alors observé les élèves en résolution de problèmes (avec tout ce que ça implique au niveau de la créativité, de la coopération, de la précision...). Le travaille d'équipe est donc très important si on veut réussir les défis.

travailequipe

Le montage des robots n'est pas une simple affaire. Le robot doit être «solide» et, pour le défi du robot déterminé, pouvoir tourner (4 roues ça tourne difficilement).

assemblage
assemblage

Avant de faire les essais permis par l'enseignante, les élèves font des calculs et des tests. Mais on se rend vite compte qu'une règle de trois (oups, un produit croisé) sur papier ne donne pas toujours les résultats prévus dans la réalité (vitesse non constante, friction...).

precision
test

Le robot ci-dessus a réussi à tirer 2.1 Kg!!! Pour le défi du robot déterminé, les élèves doivent se créer un trajet comme ci-dessous où des mesures de longueurs (vitesse) et d'angles (que de mathématiques!) sont nécessaires.

trajet
trajet
trajet
trajet

Voici quelques robots utilisés lors de la journée.

robot
robot
robot
robot
robot
robot

Une très belle journée où le diner fut très agréable (quand la direction paie, c'est toujours intéressant &#59;) ). Des vidéos de la journée sont publiés ici.

Je veux féliciter les élèves de leur travail et l'enseignante, Mme Yris Bouffard, pour leur permettre de vivre ce type de journée très riche.

Suite de la rencontre de mai

Mai 16th, 2007

Les rencontres nationales du RÉCIT ont toujours des retombées très intéressantes.

Une communauté d'utilisateurs du Cyberfolio est née.

Une page wiki sur la structure des ateliers de type buffet nous offre la possibilité de donner notre avis sur ce qui se passe (et comment) lors de ces rencontres.

Une belle réflexion initiée par Gilles a lieu sur le wiki. En passant, cette réflexion n'a pas été simple pour moi. Une chance que Martin et Gilles ont débroussaillé le chemin.

Vous pouvez, oui oui, contribuer à ces pages wiki, votre opinion compte.

L'amicale robotique ... du Bas-du-Fleuve!

Avril 13th, 2007

Le service national RÉCIT MST a supporté et participé à l'amicale de robotique qui s'est tenue à l'École Moisson-d'Arts de l'Isle-Verte.

Avant tout, un gros merci pour l'accueil et l'enthousisame que nous avons senti toute la journée. Pour une première de ce genre, M. Bérubé a bien fait la chose. Grâce au vécu de M. Bédard l'an dernier, M. Bérubé a profité de cette expertise réseau RÉCIT afin d'en faire un évènement fort bien réussi dans son beau coin de pays.

Les jeunes nous ont offert de solides performances. Leur comportement fut exemplaire et nous leur disons BRAVO!

Quelques photos de l'évènement...

1
On se prépare...

2
On fait évaluer son robot...

3
M. Bérubé présente la journée...

4
M. Bérubé rencontre les enseignants pour les dernières mises au point...

5
M. Lachance expliquant certains mystères de la robotique...

6
M. Bérubé et son directeur des services éducatifs M. Ruest. On observe les comportements et le travail des élèves...

Les bases

Février 20th, 2007

Voici un événement qui s'est produit il y a peu de temps et qui me questionne.

Driingggggggggg!!!!!!!

PL: Oui allo. Ici Pierre Lachance.

ABC: Bonjour, je me nomme ABC. J'ai des problèmes avec le Cyberfolio. Je n'arrive pas à me connecter. Vous m'avez pourtant créé un compte il y a quelques temps.

PL: OK, je vais aller vérifier si vous êtes bien inscrit dans le Cyberfolio... Vous y êtes bien. Hum... Je vais essayer d'accéder à votre compte... Ça fonctionne ici. Bon... avez-vous cliqué sur Enseignant sur la page d'accueil du Cyberfolio.

ABC: Oui.

PL: Vous n'avez pas mis d'accent ni d'espace dans votre nom d'utilisateur et votre mot de passe?

ABC: Non non.

À partir de là je suis un peu perdu. Que se passes-t-il? Je me connecte à son compte. Je n'ose pas lui redemander si elle entre bien son nom et mot de passe.

PL: Après voir entré votre nom et mot de passe, qu'est-ce qui se passe?

ABC: Il y a un message en rouge qui me dit que ça ne fonctionne pas.

Je n'aime pas me sentir impuissant face à une personne qui est motivée et qui veut utiliser des outils. J'essaie de réfléchir... vite Pierre, ABC attend... Un éclair!

PL: Quelle est l'adresse inscrite dans la barre de votre navigateur?

ABC: http://recit.cs.....

PL: HO! Je comprends, vous n'êtes pas à la bonne adresse.

ABC: Pourtant, c'est bien le Cyberfolio!

PL: Oui oui mais il y a quelques installations de l'outil un peu partout sur le web. Mais vous n'êtes inscrit que sur celui du RÉCIT MST.

Je lui donne donc l'adresse et ABC se connecte sans problème.

ABC: Merci beaucoup. Au plaisir.

Ouf! J'ai eu peur.

Une leçon à tirer de ça? Sûrement plusieurs, mais la première pour moi est que l'accompagnement à distance (avec un CMS, blogue, courriel, forum...) peut fonctionner pour des gens ayant un certain bagage dans l'utilisation d'Internet et des outils web. Un débutant (comme ABC) aurait besoin d'une présence humaine près de lui. Pas en Beauce! Il faut vraiment encourager les écoles à libérer une personne (un poteau TIC, RÉAPO...) pour pouvoir répondre à ce type de questions si on veut que les TIC puissent s'intégrer en classe.

À suivre...

Le libre au MST, pourquoi?

Février 17th, 2007

Le présent billet se veut une réponse au commentaire de M. Jocelyn Dagenais.

D'abord, j'accepte la critique de «faire » du libre. Beaucoup de libre.

Gilles répond ici sur ce qu'il y a à faire dans le cas où il y aurait des erreurs dans les logiciels libres.

Comme je l'ai déjà écrit ici (lire tout le texte pour mieux comprendre dans quel contexte nous travaillons et où se situe le libre pour nous):

Nous favorisons le logiciel libre dans nos interventions pour plusieurs raisons, un texte sera d’ailleurs publié sous peu sur le sujet. Disons qu’il serait facile de promouvoir des logiciels coûteux lors de nos formations/interventions, mais connaissant le budget des écoles, nous préférons aller vers le logiciel libre et/ou gratuit quand c’est possible [14]. Nous favorisons l’achat de matériel (ordinateurs, caméra, sondes, robots...) par rapport au paiement de licence logiciel. Malgré son importance, l’aspect coût n’est pas notre première raison pour adopter le logiciel libre, la philosophie du logiciel libre est plus près de celle de l’éducation que le modèle propriétaire ne peut l’être.

Ceci dit, est-ce que les enseignants que l'on accompagne/forme nous demandent des logiciels propriétaires? Rarement. Il y a des cas comme celui de M. Dagenais qui connait déjà et utilise un logiciel de géométrie dynamique propriétaire (ce qui est son droit le plus stricte). En passant, si un enseignant nous demande de l'accompagner dans l'appropriation d'un tableur (par exemple) propriétaire, nous le ferons. Nous insistons davantage sur le processus (ce qu'on peut faire avec le logiciel) que sur les fonctions de l'outil. Nous ne forçons jamais l'utilisation de logiciel libre, nous suggérons. Au professionnel de décider de ses outils. Nous ne sommes que des conseillers.

Est-ce que le libre prend «toute» la place au MST? Oui et non. Oui dans le cas de toutes nos productions (contenu, SAE, outils...). Cela nous semble logique, puisque nous sommes payés par des fonds publics. Non dans le cas de la robotique, des sondes numérique, du microscope numérique, de la station météo, calculatrice graphique en lien avec sondes... Tous ces projets (qui sont nos plus gros projets) se font avec du logiciel propriétaire.

Notre choix de «favoriser» le libre, en est un de conviction. Mais nous sommes parfaitement conscients que des personnes aimeraient nous voir faire davantage la promotion de produits propriétaires. Il faut dire aussi, que comme employé de l'état, j'ai un peu de difficulté à faire dépenser des $$ pour des licences logiciels aux écoles quand le libre/gratuit peut très bien développer les compétences du programme de formation. Ce développement de compétences est la priorité, pas d'utiliser tel ou tel logiciel.

Merci de nous faire part de vos opinions.

Édition: En ce qui concerne les erreurs (possibles) dans un logiciel, si le but en est un pédagogique, on peut toujours faire ce type d'apprentissage.

Amicales de robotique

Février 14th, 2007

Depuis quelques années nous explorons le caractère pédagogique de la robotique en classe. Il est toujours intéressant de voir des projets en lien avec notre domaine s'organiser. Comme publié ici, deux amicales de robotique auront lieu dans les prochaines semaines.

Je suis certain que les élèves auront bien du plaisir tout en apprenant. Je tenterai, lors de ces événements, de publier le plus d'éléments possibles afin de montrer les avantages de ce type de rencontre.

Voici quelques liens sur la robotique en classe:
Site web Robot-TIC.qc.ca
Schéma de départ
Un peu de documentation sur le robotique

À suivre...