Compétition de robotique 03-12 2009

Mai 6th, 2009

Le vendredi 8 mai 2009 aura lieu au Musée de la civilisation de Québec la compétition annuelle de robotique de la région 03-12.

Patrick Touchette (CS Capitale) et Martin Boudreaut (CS Portneuf) sont les responsables de l'événement.

Au menu de la journée, deux défis. Un pour le primaire et un autre pour le secondaire.

Voici le cahier de charge pour le secondaire (avec des photos de la plate-forme).

Robot03-12 2009 Cahier Des Charges

Horaire de la journée

  • Le tout débute à 9h avec une conférence d'ouverture.
  • À 9h30 les équipes débutent leur travaux pour réaliser le défi.
  • À 12h30 débute la compétition comme telle.
  • La journée se termine vers 15h avec une conférence de fermeture et la remise des prix.

Vous pourrez suivre l'événement en textes, images, vidéos, capsules audio, sur le site de robotique de la région. Nous avons la chance d'avoir une équipe d'élèves qui réalisera des capsules audio lors de la journée. De plus, j'agirai comme «journaliste» en publiant des traces tout au long de la journée qui s'annonce dynamique.

À suivre...

Jeux ROBOTS Games Zone01

Avril 29th, 2009

Une compétition de robotique a eu lieu dans la région de Laval, Laurentides et Lanaudière. Comme quoi la robotique devient peu à peu une technologie intéressante un peu partout au Québec.

Pour en savoir plus, voir cette page.

Merci à Yannick Dupont pour l'information.

Du dessin dans Google Document

Avril 14th, 2009

Juste un petit billet pour vous signaler qu'une petite fonction est apparue dans Google Document, le dessin.

Dans un document texte, tableur ou présentation, voir le menu «Insertion - Dessin» et mettez vos talents de dessin vectoriel à l'épreuve.

Encore un outil exploitant la simplicité volontaire TIC (fonctions de base épurées), ce qui est parfait pour les petits.

Lire sur les outils collaboratif et la compétence communiquer: un dossier. De plus, ces outils peuvent favoriser la métacognition!

Voir mon dernier atelier sur le Web 2.0.

Les outils collaboratifs offrent de plus en plus de possibilités pour apprendre ensemble, à nous de les explorer/exploiter/diffuser/...

Ultra-portable, oui ou non?

Avril 10th, 2009

Voici une question qui peut être plus complexe que l'on pense. J'ai donc animer un atelier sur le sujet à l'AQUOPS. Voici quelques points importants qui sont ressortis dans l'atelier.

Les besoins?

C'est la première étape, cibler les besoins de l'utilisateur. Par exemple, aie-je besoin d'un disque dur de 100 Go dans ce type d'outil? Pour ma part, je crois qu'on oublie l'espace mémoire que représente 1 Go. Rappelez-vous qu'il n'y a pas si longtemps tous nos documents se retrouvaient sur 1 ou 2 disquettes 1.44 Mo. Comme l'appareil possède généralement quelques ports USB et un lecteur de carte SD, on peut avoir ses archives (et autres fichiers peut être utiles au quotidien) sur un disque dur externe ou encore sur une carte SD (les petite carte que l'on retrouve dans des appareils photo numériques).

Avantage pédagogique d'un ultra-portable (UP)?

Aucun. Ce n'est pas la machine qui fait de la pédagogie. Cependant, les caractéristiques des UP font qu'ils sont très intéressants pour les élèves (poids, durée de la pile, coût, dimension...).

Quelle marque?

La moins coûteuse. Je ne crois pas qu'il y a assez de tests de réalisés avec des élèves pour privilégier une marque plus qu'une autre. Par contre, dans les prochains mois il y aura quelques tests ici et là au Québec (à ma connaissance il y en a déjà un à la CS Coeur-des-Vallée en Outaouais et un autre dans une classe du primaire je ne sais malheureusement pas où). La CSDM et la Montérégie ont un projet sur la table également pour les prochains mois. Nous aurons donc plus d'informations sous peu pour faire nos choix.

Les caractéristiques importantes?

Selon les discussions: écran 10 pouces, 1 Go de mémoire vive, pile à 6 cellules (plus de 4h d'autonomie), faire attention au clavier (dimension et couleur des touches). J'ajouterais aussi que les disque SSD (technologie flash au lieu d'un disque dur traditionnel) prennent moins d'énergie et sont plus rapide. Malheureusement pour certains, ils sont aussi moins volumineux (en Go). Mais si nos besoins sont bien identifiés, les centaines de Go ne sont peut être pas nécessaires.

Windows ou Linux?

Ce choix ne sera pas pédagogique, car la pédagogie est humaine, elle n'est pas logicielle ou matérielle. Le choix sera donc fait sur des considérations autres qui dépendront des personnes sur le projet.

<début de mon avis très personnel>Cependant, comme un poste Windows doit être protégé par un anti-virus, un anti-espiogiciel, qu'il doit souvent avoir d'autres logiciels d'installés pour accéder au réseau de la commission scolaire, ces ajouts au système le ralentisse (un UP a un processeur plus lent qu'un portable afin d'économiser sur la pile et baisser les coûts). Ce qui peut devenir irritant pour l'utilisateur. Il faudrait donc bien valider la tout avant de remettre l'UP à l'utilisateur. Bien qu'un UP peut être un outil motivant pour les gens, il peut vite devenir une plaie.

Test non scientifique: Sur un HP mini 9 (avec les logiciels de sécurité installés), démarrer Windows (avec le menu démarrer prêt à l'utilisation) prend plus de 2 min 30 s, démarrer OpenOffice Writer prend 1min 30s. Le même appareil sous Ubuntu 9.04 beta, le démarrage (où j'ai dû entrer le nom d'utilisateur et le mot de passe) prend 1 min 5s et openOffice démarre en 15s.<fin de mon avis très personnel>.

Conclusion: Oui les UP peuvent devenir des outils d'apprentissage intéressants à avoir en classe, mais il faut bien analyser le projet au préalable.

MétaTIC, partie 4

Avril 8th, 2009

Voir la partie 1, 2 et 3 du projet.

Voilà! C'est fait! Nous avons sauté sans parachute dans l'aventure des TIC pour favoriser la métacognition au colloque de l'AQUOPS. Sans parachute? Ben oui, il faut être un peu fou pour oser marier ces deux concepts lors d'un colloque TIC, car il faut bien l'avouer le sujet peut être considéré comme un peu (pas mal pour certains) métaphysique.

Notre (Judith, Jean et moi) but était de rendre la chose le plus digeste (lire pratico-pratique) possible pour les participants. Je crois, bien humblement, que nous avons réussi à le faire. Nous voulions aussi présenter les TIC comme des outils pour apprendre, pas seulement des outils pour produire. Ce qui a aussi été atteint.

La journée, je ne l'ai pas vu. Désolé &#58;&#40; Des discussions, des rencontres, des frissons, ont accéléré le temps. Il me faudra quelques jours pour décanter le tout, car des données à analyser on en a pas mal (nos formulaire méta, l'évaluation de la formation, les séquences vidéos...). Je vais m'y mettre dès la semaine prochaine.

Je voudrais prendre quelques lettres de l'alphabet pour remercier mes deux collègues sur le projet: Judith Cantin, une personne qui m'inspire, et Jean Chouinard, un sage parmi les sages. Nous formons, grâce à nos expertises/personnalités différentes, une très bonne équipe. Merci encore.

Un petit mot aussi pour Carole Bougie pour les séquences vidéos et son support lors de la journée. Merci.

Le site est désormais officiel: MétaTIC. Nous continuerons à documenter le sujet dans les prochains mois, donc suivez notre fil RSS.

À suivre....

P.S.: Merci aux participants pour leur aide, oui oui des participants ça peut aider lors d'une journée sans parachute.

La robotique au secondaire, on défriche

Avril 3rd, 2009

J'ai été invité par M. Daniel Ricard (CS des Samares) à participer à un groupe de travail autour de la robotique en science et technologie pour le 2e cycle du secondaire. La première journée a eu lieu hier à Laval.

D'abord l'équipe de travail n'avait pas vraiment besoin de notre expertise en robotique, car M. Yannick Dupont et Éric Sauvé étaient présents. Ce sont deux des personnes qui vont le plus loin en robotique au Québec. Vous auriez sûrement perdu votre toupet en voyant les bidules électroniques qu'ils fabriquent pour enrichir leur robot. En passant, ces deux passionnés donnent une journée de formation à l'AQUOPS mardi prochain. Ils se feront sûrement un plaisir de vous les montrer les bidules détoupetantes &#59;&#41;

Beaucoup de présentations de ressources, j'ai pris des notes ici.

Les personnes n'ayant pas touché au matériel jusque là en ont profité pour faire des petites constructions et programmations, question de pouvoir imaginer un peu les possibilités.

Suite aux discussions, j'arrive à quelques éléments clés pour la suite des choses:

Il faut tenter de profiter de la qualité principale de la robotique (à mon avis) qui est la motivation à utiliser le matériel et logiciel. Donc, pour accrocher les élèves, on doit les mettre en contact avec le matériel complet (les blocs, moteurs, brique, etc) dès le début de la SAE. La tentation de n'utiliser que quelques pièces pour enrichir un autre système technologique (ce qui est très intéressant aussi) devrait venir plus tard dans le processus.

La première SAÉ doit tenir compte que l'enseignant est aussi un débutant en robotique, donc elle doit être relativement simple à réaliser. Une bonne idée de Daniel Ricard, faire suivre une gamme de fabrication aux élèves pour construire un robot qui a un certain but (à déterminer, mais la domotique et les liens avec le corps humain semblent être porteurs). Sauf que le robot ainsi construit ne fait pas ce qu'il devrait, donc l'élève devra analyser le système afin de le réparer (compétence disciplinaire 2 du programme de science et technologie). Cette SAÉ permettrait aux élèves (et à l'enseignant) de s'approprier le matériel de robotique ainsi que le logiciel sans que cela ne prenne trop de temps (qui est toujours relatif en passant).

Dans un esprit de complémentarité entre la robotique et le travail atelier, le matériel de robotique peut être ajouté à un système technologique «classique» comme discuté plus haut. On nous a présenté une serre à laquelle on a ajouté une sonde de température (connectée à la brique NXT) qui permet de contrôler un ventilateur. On peut aussi penser à motoriser (et peut être capteuriser &#59;&#41; ) une maquette de bras humain ou d'un oeil (modéliser l'iris par exemple).

Le temps, une contrainte importante à tenir compte pour le secondaire, car le matériel de robotique ne sera pas suffisant pour que chaque équipe puisse garder leur robot monté entre deux périodes de science et technologie. Il faudra donc penser à des stratégies de gestion de matériel.

Une autre idée a été amenée, celle de créer un méga-robot (un système à plusieurs robots) ou chaque équipe en produisent une partie avec leur matériel. Donc coopérons pour arriver à réaliser la tâche. De plus, ceci augmente l'ouverture de la SAÉ, ce qui est un avantage certain. On pourrait même, quand tout le monde sera initié à la robotique, laisser les élèves planifier/réaliser le méga-robot. On sera alors dans la compétence 1 au niveau de la conception, etc.

J'ai aussi profité de la tribune pour faire réaliser que la compétence communiquer et la compétence à exploiter les TIC peuvent être utiles dans la SAÉ. Par exemple, si on demande à l'élève d'enregistrer un vidéo qui explique comment (et pourquoi) il a programmé son robot, on pourra garder des traces de ses réalisations (il pourra métacogner &#59;&#41;). De plus, les vidéos ainsi réalisés deviendront des tutoriels pour d'autres internautes robotisés. Ce qui ajoute de la signifiance à la tâche de communication.

D'autres rencontres sont prévues pour continuer le développement de ces SAÉ, je continuerai à suivre ce groupe qui défriche la robotique pour la fin du secondaire.

Merci encore Daniel pour ton invitation.

Mise à jour 9h50: On a aussi discuté un peu du dessin technique pour la robotique. Il semble que ce soit Google Sketchup (en ajout les pièces NXT) qui offre le plus de potentiel. Cependant, on devrait se concentrer sur des dessins de robot simple qui n'ont pas trop de pièce, car dans ce cas on peut prendre trop de temps pour le but de la tâche.

L'AQUOPS 2009 approche

Mars 31st, 2009

Le RÉCIT MST sera encore présent cette année à ce colloque TIC. Nous présentons quelques ateliers en plus d'offrir deux journées thématiques.

Voici donc nos ateliers (les liens vers les ateliers seront publié dans un prochain billet):

* Mardi 9h-16h: Journée thématique TIC et métacognition et Journée thématique Scratch
* Mercredi 10h-11h30: Atelier Web 2.0
* Install Fest Linux
* Jeudi 9h-12h: Atelier GeoGebra
* Jeudi 11h-12h: Ubuntu Studio
* Jeudi 9h-10h: Atelier Ubuntu Linux
* Jeudi 11h-12h: Atelier Ultra-portables
* Jeudi 13h30-14h45: Atelier Scratch

Nous espérons vous voir à ce colloque.

Un nouveau public?

Mars 30th, 2009

Tout débuta avec un courriel de M. Jean Chouinard qui invitait les services nationaux à faire une présentation au congrès de l'AQETA (Association Québécoise des troubles d'apprentissage).

Pour ma part, quand Jean me demande quelque chose, je ne peux pas dire non.

Bon. C'est bien beau vouloir aller présenter quelque chose à ce congrès, mais quoi? C'est dans ces moments que j'apprécie avoir des tizamis ici et là au Québec.

Je contacte Richard Lahaie (son site Web), un habitué du camp TIC de la région 03-12 et enseignant auprès des élèves en difficulté (EHDAA). Il accepte de m'accompagner au congrès pour présenter son projet de robotique (1ère et 2e secondaire).

Nous voilà donc sur place, 50 personnes intéressées à entendre parler de robotique entrent dans la salle. Richard est un peu nerveux, il me dit de pas être habitué à faire de telle conférence. Je le rassure, il connait parfaitement sa «matière» et je lui dit que ces personnes ne sont pas ici pour nous faire la vie dure &#59;&#41;

Nous laissons cette trace pour que les participants puissent retrouver les liens et le contenu de la conférence.

Je crois que nous avons réussi à convaincre quelques personnes que la robotique peut devenir un outil très intéressant pour ce type de clientèle, Richard a très bien présenté les retombées chez lui. Je suis très content d'avoir dit oui à Jean, car ces participants ne sont pas attirés naturellement par le domaine MST. Ce qui pourrait changer un peu avec cette conférence. Enfin on l'espère.

Merci Richard pour ton aide, ce fut très agréable de travailler avec toi.

MétaTIC, partie 3

Février 26th, 2009

Partie 1 et 2

Le projet prend forme

J'ai réussi à mettre un peu d'ordre dans mes idées en m'obligeant à écrire mes premiers textes sur le sujet dans le site. (Re)traces ton processus et Écrire pour se souvenir en sont deux exemples.

Le texte À propos servira à bien expliquer le but du site (ainsi que sa structure), il sera enrichi dans les prochaines semaines.

Nous avons eu une rencontre virtuelle et nous avons fait un bon bout dans le déroulement de la journée. Il ne reste qu'à évaluer le temps des différentes parties afin de pouvoir tout passer dans la journée de formation.

Afin que les bottines suivent les babines, j'ai proposé d'utiliser un formulaire méta (basé sur ce document) en début et en fin de journée. Nous aurions alors des traces à analyser à l'aide d'un tableur (nous utiliserions les formulaire de Google documents).

J'ai également fait un peu de ménage dans les liens Internet que j'avais trouvé afin d'offrir aux participants une liste plus «hot». Comme par exemple ce document (tiré de celui-ci) qui offre une belle synthèse à propos des connaissances et habiletés méta.

Judith nous a fait parvenir un document de travail qu'elle a utilisé lors d'un atelier et j'ai bien aimé l'utilisation des phases de l'apprentissage pour orienter les diverses utilisations des TIC dans un esprit métacogitif. J'ai alors proposé cette page pour mettre mon grain de sable MST.&#59;&#41;

À faire

Nous devrons continuer à travailler sur le CMap commun afin qu'il devienne une autre façon de naviguer dans les documents du projet.

Je devrai faire ma webographie, publier les bons liens sur le site, débuter l'horaire de la journée et peut être faire une présentation pour supporter notre animation.

À suivre...

Bravo Steve!

Février 20th, 2009

Un petit billet pour lever mon chapeau à Steve Quirion, service national de l'univers social, pour ses deux «bébés» libres &#59;&#41;