On demande votre avis

Février 18th, 2009

...sur le forum MST.

La nouvelle est encore toute neuve, le forum débute ses activités en posant quelques questions ou en offrant des éléments de réflexion.

Mathématique: Les séquences du secondaire?

Science et technologie: Parcours de formation?

Intégration des TIC: Suggestions TIC

N'hésitez pas à faire connaître le forum aux conseillers pédagogiques de MST de votre entourage, ils pourront sûrement y trouver leur compte.

MétaTIC, partie 2

Février 10th, 2009

La partie 1 est ici.

Mes apprentissages sur le sujet de l'utilisation des TIC pour favoriser la métacognition progressent. Voici donc où j'en suis.

Les fils RSS

Je m'intéresse beaucoup au potentiel des fils RSS pour suivre les apprentissages des élèves. Afin de clarifier (j'espère) le concept j'ai écris ce texte et publié ce schéma. L'idée est de structurer la communication entre les membres de la classe afin de simplifier (automatiser presque) la saisie de données (ce que fait l'élève, quand, pourquoi...). L'agrégateur devient alors un lieu où les traces des apprentissages, démarches, sont accessibles.

Des rencontres virtuelles

Comme nous (Judith Cantin, Jean Chouinard et moi) avons une journée de formation a donner lors de l'AQUOPS 2009 nous devons la planifier. Pour ce faire nous nous rencontrons virtuellement afin de jaser de nos apprentissages, de se séparer le travail, etc. Nous gardons (on profite de la fonction de pouvoir éditer le document à plusieurs en même temps lors de nos rencontres virtuelles) toujours des notes dans notre document Google.

Judith nous a aidé dans notre compréhension de la métacognition en expliquant les différences de définitions selon le courant de pensée:

Cognitivisme: métacognition = réfléchir à notre façon d'encrypter les connaissances dans notre mémoire à long terme pour pouvoir y recourir. Quelles sont mes stratégies? L'une des stratégies privilégiée ici est le réseau de concept qui "représente" la façon dont l'élève a encodé les informations dans sa mémoire à long terme.

Constructivisme: pour le constructivisme, l'apprentissage est une construction personnelle. D'une même notion nous avons tous une représentation qui nous est propre, fondée sur nos expériences personnelles avec notre monde et avec la connaissance. La connaissance se développe dans un contexte. Métacognition = réfléchir à la représentation que j'ai en ce moment du concept, de la notion, etc. Revenir aux conceptions que j'ai déjà eues et voir la différence, puis réfléchir aux contextes dans lesquels je pourrais réutiliser ma compétence, connaissance, stratégie.

Socio-constructivisme: l'apprentissage se produit d'abord avec les autres, puis est intériorisé. En bref, ce que l'élève est maintenant capable de faire avec de l'aide, il sera bientôt capable de le faire seul. Dans ce cas-ci, la métacognition fait appel à la réflexion sur ma capacité à effectuer une tâche seul ou non, aux stratégies que j'entrevois pour réaliser une tâche seul. Si je ne suis pas capable d'y réfléchir seul, un collègue, adulte, peut, par ses réflexions, m'aider à voir plus clair.

Nous tenterons donc de relier ce que nous proposerons à ces courants.

Mise en ligne du site

Nous avons décidé qu'un site Web serait un outil nécessaire pour la journée de formation et pour la suite également. J'ai donc installé un SPIP (quelle surprise! &#59;) ) qui servira dans un premier temps à diffuser les informations nécessaires pour la formation. Dans un deuxième temps, les participants y publierons leurs créations réalisées durant la journée. Puis nous espérons qu'il serve à garder contact avec les participants après la formation.

Le titre du site, à l'unanimité, est MétaTIC (bien que ça ressemble à mets ta tuque, ce qui donne un slogan intéressant: Pour les frileux des TIC, MétaTIC - mets ta tuque - pour apprendre). L'esthétique du site est à choisir dans nos prochaines rencontres.

Préparation de la documentation

Je me suis mis à la production de textes expliquant les principes de bases des traces laissées par certains outils TIC sur le site Web du projet. J'en ai publié quelques-uns mais je vais les modifier/améliorer/enrichir dans les prochaines semaines.

Micro-blogue

Dans le but que mes bottines suivent mes babines, j'ai essayé les micro-blogues comme outil d'apprentissage. J'ai créé ce compte pour des traces dans le présent projet. Je m'en sert encore et je crois que j'aurai des éléments à métacogner dans cet outil d'ici la fin du projet.

Par contre, j'avais un compte personnel que j'ai abandonné (suite à un métacognage), car bien que dans un projet particulier comme MétaTIC un micro-blogue peut être intéressant, pour une utilisation «générale» et personnelle c'est davantage un bouffe temps qu'un aide efficace (selon moi).

Suite

Jean a bien aimé ma formule:

(Planifier + s'observer + s'ajuster_réguler + s'évaluer) x s'améliorer_apprendre = métacognition

et il aimerait qu'on la décorTIC :> pour faire des liens entre chaque élément et les différents outils/stratégies que nous proposerons. Je vais voir à ça sous peu.

À suivre...

Pub: 24 heures de science

Février 9th, 2009

Participez à la 4e édition de l’événement 24 heures de science!

Science pour tous a le plaisir de vous inviter à participer à la 4e édition de l’événement québécois de science et de technologie: 24 heures de science. Il s’agit d’une véritable fête de la science qui aura lieu dans toutes les régions du Québec, les 8 et 9 mai 2009.

Durant ce 24 heures de science, et plus particulièrement le vendredi après-midi, les élèves et étudiants de la province pourront vivre au rythme des sciences et technologies en participant à des animations, ateliers, projections de films, visites de laboratoires, conférences et autres activités spéciales.

L’an dernier, plus de 150 activités ont été présentées dans 14 régions du Québec. De ce nombre, près d’une trentaine étaient exclusivement présentées dans le milieu scolaire. Nous espérons faire encore mieux cette année.

Il y a plusieurs façons de participer:

> Il est possible d’organiser et de présenter en classe ou dans l’école des activités touchant les sciences et les technologies. Ces activités peuvent prendre de multiples formes: rencontre avec un chercheur ; bricolage d’objets de science ; présentation d’un film-débat ; concours de récits scientifiques ; etc.

> Il est également possible de participer à une activité offerte par un organisme de votre région. Comme le programme comptera des dizaines d’activités, les chances sont grandes pour qu’il y en ait une près de votre établissement. Science pour tous peut vous fournir une liste des activités offertes aux classes/écoles.

> Enfin, les enseignants sont invités à faire connaître l’événement auprès des jeunes (et de leurs parents). Sur demande, nous pourrons fournir des affiches et des programmes aux couleurs du 24 heures de science. Rappelons que l’événement veut notamment faire découvrir les sciences, les technologies de manière stimulante tout en faisant la promotion des carrières dans ce domaine.

La tombée pour les activités du volet «scolaire» a été fixée au 27 mars 2009.

Cet événement est présenté par Science pour tous, le regroupement québécois des organismes de culture scientifique et technologique, auxquels se joignent de nombreux partenaires publics et privés. Science pour tous est un organisme privé et sans but lucratif qui a la responsabilité de coordonner la réalisation du projet, ce qui inclut diverses activités de communication et de promotion auprès des organismes, du milieu de l’éducation, des entreprises et des médias.

En espérant une suite positive à cette invitation, n’hésitez pas à nous joindre pour obtenir plus d’information ou pour savoir comment participer.

Jacques Kirouac, directeur général, Science pour tous
Tél.: (514) 252-3027 poste 3458 / jkirouac@sciencepourtous.qc.ca

Charles Désy, chargé de projet, 24 heures de science
Tél.: (514) 252-7456 / cdesy@sciencepourtous.qc.ca

Ressources:

Document d’information:
http://www.sciencepourtous.qc.ca/doc/docu_info_2009.pdf

Document de présentation d’activité:
http://www.sciencepourtous.qc.ca/doc/docu_activite_2009.doc

Site des organismes participants:
http://www.sciencepourtous.qc.ca/24heures

Exemples d'activités:

Répertoire des activités 2008 – volet scolaire:
http://www.science24heures.com//programme/resultats.php?volet=2

Kaléidoscope (répertoire d’activités en S&T):
http://www.spst.org/kaleidoscope

----------------------------------------------------

Science pour tous
4545, av. Pierre-De Coubertin
C.P. 1000, Succ. M
Montréal (Qué.) H1V 3R2

Tél.: (514) 252-7456
Téléc.: (514) 252-3152
24heures@sciencepourtous.qc.ca
http://www.sciencepourtous.qc.ca/24heures

----------------------------------------------

C'est le temps

Janvier 21st, 2009

Il y a de ces vidéos qui viennent me chercher. En voici un (merci Louis).

Les technologies modifient notre cerveau?

Décembre 8th, 2008

En lisant Est-ce que Google nous rend idiot ?, je me suis rappelé ce billet que j'ai écrit et de la conférence de Michel Serres qui nous explique ce que les technologies changent pour l'humain (il parle d'adaptation).

Selon moi les TIC modifient l'humain, mais pour connaître tous ces changements, il faudra attendre bien des années encore. car ces changements se font sur le long terme. De plus, comme nous n'utilisons pas tous les TIC de la même façon, ces changements varieront d'un utilisateur à l'autre. Bonne chance aux anthropologues!

Citations intéressantes du texte:

Ces dernières années, j'ai eu la désagréable impression que quelqu'un, ou quelque chose, bricolait mon cerveau, en reconnectait les circuits neuronaux, reprogrammait ma mémoire.

Pour moi, comme pour d'autres, le Net est devenu un media universel, le tuyau d'où provient la plupart des informations qui passent par mes yeux et mes oreilles.

Jamais système de communication n'a joué autant de rôles différents dans nos vies, ou exercé une si grande influence sur nos pensées, que ne le fait Internet de nos jours. Pourtant, malgré tout ce qui a été écrit à propos du Net, on a très peu abordé la façon dont, exactement, il nous reprogramme. L'éthique intellectuelle du Net reste obscure.

Ce que Taylor a fait pour le travail manuel, Google le fait pour le travail de l'esprit.

Tout comme il y a une tendance à glorifier le progrès technologique, il existe la tendance inverse, celle de craindre le pire avec tout nouvel outil ou toute nouvelle machine.

Dans le Phèdre de Platon, Socrate déplore le développement de l'écriture. Il avait peur que, comme les gens se reposaient de plus en plus sur les mots écrits comme un substitut à la connaissance qu'ils transportaient d'habitude dans leur tête, ils allaient, selon un des intervenants d'un dialogue, « arrêter de faire travailler leur mémoire et devenir oublieux. »

D'autres avançaient que des livres et journaux imprimés à moindre coût allaient saper l'autorité religieuse, rabaisser le travail des érudits et des scribes, et propager la sédition et la débauche.

MétaTIC, partie 1

Novembre 27th, 2008

Ça ressemble à «mets ta tuque», mais bon ;o)

Dans un précédent billet  je décrivais un projet qui a pour but de donner des pistes d'utilisations des TIC dans la métacognition. J'ai un bout de fait, voici un résumé de mes apprentissages.

Pourquoi je m'intéresse à ce sujet?

Parce que les TIC sont trop souvent perçues comme des ustensiles pour produire (texte, image, vidéo, etc), assez peu comme des outils d'apprentissage. La porte de la métacognition me semble être une piste ayant du potentiel pour modifier quelque peu les perceptions et les utilisations des TIC.

Mes traces

D'abord, croyant qu'à l'aide de traces il me sera plus facile de m'y retrouver plus tard et de pouvoir donner des exemples, j'utilise quelques outils pour noter mes actions.

J'utilise le mot-clé «metacognition » dans mon compte de marque-pages social Delicious.

Une page wiki pour des notes rapides sur mes lectures et actions. Je vais aussi essayer un compte Twitter et le Bloc-notes de Google pour ce faire dans les prochaines semaines. Pourquoi 3 outils pour le même but? Pour découvrir lequel me sera le plus utile et pouvoir faire un choix dans mes prochains apprentissages.

Un document personnel (Google document) pour la structuration de mes notes de lectures. Ce document m'aide à placer mes idées, à planifier ce que je produirai plus tard.

Un CMap (qui a pour but d'être collaboratif) me sert à inscrire les idées à développer.

J'utilise le présent blogue pour y inscrire des synthèses (un début d'écriture), marquer un moment de réflexion/consolidation autour de ce que j'ai appris.

Aspects découverts

Il me fallait d'abord comprendre un peu mieux ce qu'est la métacognition. J'ai donc lu quelques textes et diaporamas pour me faire une tête. Si je voulais résumer en 140 caractères (pour pouvoir le publier sur un site de micro-blogue comme Twitter) voici ce que j'écrirais:

(Planifier + s'observer + s'ajuster_réguler + s'évaluer) x s'améliorer_apprendre = métacognition

Je sais, c'est mon côté mathématico-scientifico-technologogique qui ressort avec mes formules, mais je crois qu'elle devrait parler aux gens quand même. Du moins quand j'aurai pris le temps de l'expliquer en image et en texte. Mais on peut immédiatement constater que la régulation (j'avais tendance à ne pas saisir la distinction entre ces deux concepts, métacognition et régulation) fait partie de la métacognition (source: http://metacognition.com.ifrance.com/ ).

Il semble que les temps «avant, pendant et après» soient importants dans la métacognition (on peut les retrouver dans ma formule). Je devrai donc trouver des TIC qui pourront appuyer l'apprenant et l'enseignant dans ces temps

Mes lectures m'ont aussi amener à du côté des styles d'apprentissage. En effet, il est logique que pour «métacogner» connaître ses forces et ses stratégies est un atout. Je devrai tenter de faire des liens entre des TIC et ces styles afin de pouvoir différencier les moyens/outils de «métacognage».

Il me reste bien d'autres éléments à analyser afin de mieux cibler comment les TIC peuvent favoriser la métacognition, mais déjà je vois plus clair dans mon projet d'apprentissage.

La suite

Je devrai encore lire sur le sujet de la métacognition et des moyens de la réaliser. De plus, je tenterai d'illustrer  (dans un cmap et/ou schéma) les liens possibles entre la métacognition et les TIC afin d'aider les gens à comprendre le concept et de le mettre en pratique.

Il faudra également que je planifie la préparation de la journée thématique que nous donnerons à l'AQUOPS 2009.

À suivre...

PS: Chers lecteurs, si vous avez des idées pour ajouter à ma réflexion, sachez que j'identifierai les auteurs de ces commentaires/ajouts/suggestions dans mes futurs écrits. De plus, si le sujet vous intéresse, cette page vous offre mes dernières actions et découvertes. Vous pouvez même me suivre par fil RSS.

Petite question pour les webeux 2.0

Novembre 3rd, 2008

Quelles sont vos applications 2.0 préférées? Vous les utilisés dans quel contexte? Merci, c'est pour ma conférence + 1 (une introduction au Web participatif pour le milieu de l'éducation). Je ferai une synthèse de vos réponses.

Merci à l'avance.

Billet recopié de mon blogue personnel.

Retour sur une grosse rencontre

Octobre 27th, 2008

J'ai présenté un billet à propos de ma semaine à Duchesnay (rencontre nationale du RÉCIT).

Première impression: le RÉCIT a maturé, on est passé de pré-ado à ado+.

Notre outil de référencement des ressources du RÉCIT a déjà plusieurs liens, bien que personne n'a vraiment pris le temps de référencer ses ressources. Ça va vite devenir un lieu riche de partage/recherche.

La journée balado fut un succès, à voir les divers capsules audio et documents produits ici. En MST il y a eu de bonnes discussions et productions qui pourront être utiles pour la suite du projet.

Je peux affirmer que l'intégration de la robotique vient de passer un un autre niveau avec ce que Patrick Touchette fait avec le matériel NXT. Un projet de référencement est aussi en développement. Un atelier virtuel lors de notre prochaine rencontre nationale aura pour but de présenter ce qui a été réalisé durant l'année en robotique.

La Wiimote fut un élément majeur de cette rencontre. Plus de 25 personnes repartent avec un tableau interactif à moins de 100$ dans leur sac. Une bonne discussion a eu lieu sur la différence entre enseignement et apprentissage (développement des compétences de l'élève). Cette distinction est importante car notre mandat se situe dans le 2e. Encore ici un atelier virtuel présentera les divers tests avec cette TIC.

Les TIC et la métacognition, voilà un thème qui a intéressé une trentaine de personnes. Une discussion très enrichissante et un projet de formation pour le printemps. J'aurai bien du travail pour les prochains mois B)

J'ai aussi assisté à un atelier sur le Geocaching. Les animateurs (Éric Godbout, François Rivest et Steve Quirion) ont réussi à me convaincre d'explorer le GPS pour mon domaine. À suivre...

Voici donc mes mots-clés de la rencontre.

automne08

Préparation pour la rencontre nationale

Octobre 17th, 2008

On y est presque, c'est lundi prochain que débute notre semaine d'autoformation au RÉCIT. Voici une partie de mon horaire (celle que je sais, car il s'ajoute toujours des rendez-vous en cour de route):

Lundi AM:
Rencontre avec la région 03-12 autour du prochain camp TIC de cette région.

Lundi PM:
13h30: Début de la session de travail (je ne travaille pas trop fort, j'écoute).
14h15: Je donne un atelier sur l'outil Semantic Scuttle et le référencement des ressources du RÉCIT.
15h30: J'assiste à un atelier à propos d'un projet avec SPIP (encore ici, j'écoute).

Mardi AM: Je donne 2 ateliers sur la balado (on répète 2 fois le même) et assiste à un autre.

Mardi PM: Le RÉCIT MST travail autour de la balado (création de capsules, documentation...). Ensuite j'ai une rencontre autour de la compétition de robotique de la région 03-12.

Mercredi AM: Une demie-journée sur la robotique.

Mercredi PM: Une demie-journée sur le Wii WhiteBoard.

Jeudi AM: J'assiste à un atelier sur le geocaching et je donne un atelier sur les TIC+traces.

Je devrai trouver un trou pour installer Ubuntu sur un portable (demande spécial d'un animateur en détresse &#59;) ) et un autre pour bizounner dans un squelette SPIP fortement désiré par une animatrice en admiration B)

Durant la semaine j'essaierai de Twitter le plus possible pour garder des traces. Je bloguerai le tout ici par la suite.

Le quoi et le comment

Octobre 1st, 2008

Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai entendu cette phrase de la part d'un enseignant:

Avant d'intégrer les TIC en classe, je vais «apprendre» LE logiciel à fond.

Le problème avec cette vision est qu'on ne le connait jamais assez pour pouvoir répondre à toutes les questions des élèves. Ce qui retarde, retarde, retarde le jour où on permet aux élèves d'apprendre avec les TIC.

Humble suggestion (ce n'est pas simple par contre, car on doit travailler sur soi), on devrait plutôt essayer de faire la différence entre «savoir ce que fait (le quoi) un logiciel» (pour orienter les élèves dans leur choix de TIC pour exécuter une tâche) et «comment le faire». Le comment (qui est en fait la compétence TIC en soi) ne devrait-il pas être sous la charge des apprenants, nos experts en TIC?

Ce message est heureusement «accepté/mis en pratique» par une partie des enseignants. Lumière au bout du tunnel je vois B)