Je vous invite à lire un article intéressant sur la génération de gens qui se forme sur Internet.

Ce qui est questionnant c'est que notre belle province se retrouve encore une fois dans les «bas fonds» de cette étude. Les taux les plus faibles d'apprenants par l'Internet se trouvaient dans les trois provinces suivantes:

  • Québec: 21 %
  • Terre-Neuve et Labrador: 20 %
  • Nouveau-Brunswick: 20 %

Il faut aussi retenir selon Statistiques Canada la recherche est l’utilisation liée à l’éducation la plus répandue:
graph1

Le graphique nous confirme que plusieurs internautes sont en mode «consommation».

Quel est le rôle du RÉCIT comme «acteur et agent de formation en intégration des technologies»? N'avons-nous pas une responsabilité à assumer? Ne devrions-nous pas prendre notre place pour le monde scolaire québécois?

Je réfléchis...


Rapport Apprentissage en direct : Facteurs associés à l’utilisation de l’Internet à des fins éducatives