Le commentaire de M. Chartrand m'a fait réfléchir. Utiliser le très vieux Printmaster, s'il fait la job n'est pas en soi problématique. La question est de savoir comment l'élève arrive à développer ses compétences à l'aide de cet outil, outil qui se trouve parmi bien d'autres évidemment.
Je ferai le parallèle avec les arts. Il m'arrive de voir sur les murs de la classe des dessins d'enfants. Je constate très souvent que ces dessins (les citrouilles à l'Hallowen, les bonhommes de neige à Noël, etc) sont de coloriages de photocopies de cahier à colorier. C'est extrêmement stéréotypé. Tout est à peu près pareil.
Voyez maintenant ces trois dessins d'enfants (de 5 ans !) :

lion1


Ces dessins ont été faits à partir d'un même modèle, mais on y sent très bien la perception des enfants. C'est de l'art. De l'art comme un enfant de 5 ans peut (doit?) en faire.
En informatique, c'est un peu la même chose. Si le logiciel est utilisé en mode stéréotypé c'est-à-dire en utilisant les formes déjà présentes dans celui-ci, je ne crois pas que l'élève soit en création médiatique. C'est pourquoi il faut se poser de sérieuses questions sur l'utilisation d'un logiciel comme KidPix car les bidules préfabriqués risquent de donner fort peu d'indices (de manifestations) sur le développement d'une compétence créativité. Attention, je ne dis pas qu'il faut bannir KidPix, je dis seulement qu'il ne faut pas l'utiliser dans cette même mécanique qu'on utilise un cahier à colorier pour dessiner. Je juge donc qu'il est de loin préférable d'utiliser un vrai logiciel de dessins (genre GIMP - les enfants auront moins de réticences à essayer des choses que nous, pauvres adultes) et, à l'aide des sauvegardes de leurs oeuvres, évaluer l'évolution de leurs conceptions.
Bien entendu, on prétendra qu'apprendre un logiciel, c'est utiliser les TIC. Mais ce n'est pas là, à mon avis, le sens de la compétence TIC : il ne s'agit pas ici d'apprendre comment fonctionne le logiciel pour éventuellement l'utiliser dans ses projets, mais plutôt d'utiliser immédiatement le logiciel lorsque le projet le demande.
PrintMaster dans tout ça? S'il est possible que les enfants créent des cartes artistiques et qu'il est utilisé en ce sens par les enfants, alors bravo. On est en plein dans la créativité à l'aide des TIC. Si les enfants font n'importe quoi parce que l'outil permet de choisir des modèles relativement stéréotypés, alors je crois que cette utilisation ne donne pas grand-chose à l'élève, à part le fait d'apprendre qu'il peut faire ce que tout le monde fait : des images convenables, des images acceptables.

N'aimez-vous pas les citrouilles ci-dessous? Ne leur trouvez-vous pas un style? Le modèle de départ était pourtant le même! Les enfants ne pourraient-ils pas utiliser l'ordinateur dans leurs travaux comme ils ont utilisé leurs crayons pour les dessiner?





Les images proviennent du site de Marie Burroughs Jobin.