Oui. La CS de la Pointe-de-l'Île fait un souitche. Un passage. Un changement de paradigme (eh que je me sens savant d'écrire "paradigme"). En effet, notre part du 29$M a été géré par les Services des TI dont je ne relève pas. Je relève du Service des Technologies éducatives. Or, le Service des TI de la CSPI procède donc en ce moment à la normalisation du parc informatique qu'elle gère. On envoie au recyclage les G3, LC*75, 486, P1, P2 et autres Mac Classic. Nous ne gardons que du G4 et du P3 en montant. Laissez-moi vous dire que ça va faire du bien. Pour garnir le disque rigide de ces nouvelles et moins nouvelles bêtes, j'ai proposé aux Services des TI de souitcher au libre et au propriétaire gratuit. Attaboy, ont-ils répondu.

Dans une série de billets, je propose de vous partager mon expérience de souitchage en tant que RÉCITiste pratiquant du libre, cathéchète du Mac, diacre de la windoserie et propre de sa personne avec un poids proportionnel à ses ambitions.

Voici un peu plus de détails techniques pour les gens que ça intéresse. Les autres, souitchez au prochain paragraphe. Dans l'écosystème Mac, on passe à OS X Tiger et OS 8.9 et 9 s'en vont. Dans le monde du PC, nous n'avons pas d'installation Linux mais un nombre accablant d'installations Windows 98, 98SE quand ça va bien et une petite proportion de XP Pro. On passe à XP partout ou il y a du PC. Quand c'est possible, on augmente la mémoire des postes. De façon systématique, on tente de réorganiser les parcs des écoles pour que les ordinateurs soient presque pareils les uns les autres. Les Services des TI qui organisent ce changement massif dans plus de 50 écoles souhaitent ainsi minimiser le nombre d'images (ghosts, disions-nous dans le temps) et ainsi laisser plus de temps aux techniciens pour s'attaquer de plus gros problèmes. Donc OS X Tiger et Windows XP Pro urbi et orbi dans la CSPI.

Dans le choix des machines et le choix des systèmes d'exploitation, je n'ai joué aucun rôle. En autant que les jeunes puissent travailler et se dépasser je suis content. Pour l'ensemble des logiciels à y mettre, j'ai insisté pour dire mon mot. Il a été écouté attentivement par les Services des TI. J'ai monté une première liste simplement en allant voir sur le site de Framasoft. C'est pour l'instant ma référence préférée dans le monde du libre. J'ai aussi consulté André Cotte qui s'occupe du dossier du Logiciel libre à la Société GRICS. Avec ces deux sources, j'en suis arrivé à bâtir une offre logicielle qui me semblait alléchante pour mes collègues qui enseignent au préscolaire, au primaire et au secondaire, qu'ils soient en accueil, en adaptation scolaire ou au "régulier" (non mais ça-ti l'air platte un peu d'être au "régulier"? J'aimerais mieux être au "particulier". Entékâ).

Ze liste, demandez-vous d'un air désintéressé mais sortant quand même votre stylo... Vous pouvez la trouver dans notre wiki du RÉCIT.

Attention!!! Il y a du libre et il y a aussi du propriétaire distribué gratuitement ainsi que du propriétaire qui vient avec les systèmes d'exploitation donc pas vraiment totalement gratuits puisqu'on les paye avec le système d'exploitation. Ça devient compliqué comme une intrigue de téléroman ici!

Pourquoi j'écris tout ça? Parce que je crois que le blogue est pour moi un outil de réflexion. Vos commentaires et même leur absence viennent enrichir et approfondir mes réflexion. Vous n'êtes pas obligés de réagir par écrit. Vous pouvez aussi m'invectiver, me causer, m'aborder, m'expliquer (ma mère a bien essayé), m'excuser (ça aussi), m'avertir, me prévenir, m'étourdir, m'humilier, me dire qu'il fait beau parchevous ou me jaser par téléphone ou par Skype (mtl-329-francois). J'accueillerai tout ça avec humour et sauce à l'orange.

La suite un autre moment donné.

En visite chez des amis ou en rencontre avec des patrons, dites "paradigme" souvent.