Un très bon billet (en fait une partie du billet) de M. François Guité me chicotte depuis quelques jours. Je dirais même me chicotte beaucoup en nous posant des grosses (graves) questions.

La calculatrice (et par le biais les TIC) est-elle un outil qui nous enlève quelque chose? Nous déshumanise-t-elle? Faut-il savoir extraire la racine carrée (ou tout autre opération) à la main avant d'utiliser la calculatrice?

Doit-on être capable d'utiliser le compas et la règle avant d'exploiter la puissance de Geogebra?

Faut-il être capable d'écrire 100 phaultes pour utiliser Antidote?

Est-ce qu'écrire à la main ne se perd pas avec le clavier (et la reconnaissance vocale)?

Quand je lis le 2e principe de M. Guité: «La technologie doit seconder la pensée sans s’y substituer.» J'y devine une crainte. La crainte du transhumanisme peut être (je viens de lire le livre «Les peuple des connecteurs» qui en parle).

J'avais également écrit ce billet jadis et une conférence de Michel Serres me donne des éléments de réponse sur ce que les technologies peuvent ou non enlever à l'humain.

Je sais je sais, c'est pas clair comme billet et il y a des questions sans réponse, mais je promets de me rattraper quand mes idées seront plus structurées. Pouvez-vous m'aider chers lecteurs et très chères lectrices?