Voici en vrac un idée qui me semble porteuse d'espoir.

Tout est basé sur le concept de laboratoire mobile. Je crois que si toutes les écoles primaires (supposons de 300 élèves) étaient équipées de six portables (donc, en gros, un par groupe de 4 élèves), on pourrait commencer à agir.
Voici donc ce que je propose. (Tout cela demande à être peaufiné.)

1 - Que toutes les écoles primaires qui en font la demande au MELS et qui sont prêtes à remplir les conditions d'utilisation reçoivent 6 ordinateurs portables ;

2 - Que l'école s'engage à :
- libérer son responsable TIC quelques périodes par cycle(culture de reconnaissance : rien ne se fait seul)
- une fois par mois, émettre publiquement un communiqué décrivant l'utilisation du lab dans l'école (culture de partage et de reddition de comptes);

3 - La cs s'engage à :
- dégager l'animateur RÉCIT de toute autre tâche que celle de suivre ce projet en accompagnant les enseignants, les directions d'école et le responsable TIC des écoles participantes. (culture de formation)
- ce que l'animateur RÉCIT produise mensuellement un rapport sur les projets vécus dans ces écoles dans le contexte de "Comment faire avec 6 ordis dans une classe de 25". (Culture de partage et de reddition de comptes)
- assurer un accès internet sans fil dans les écoles participantes (culture de réseautage);
- Fournir un service technique rapide au cas où l'un des ces ordinateurs serait non fonctionnel (culture de service).

4 - Le MELS s'engage à :
- Payer les ordinateurs (culture d'engagement sociétal)
- Créer un espace web pour l'affichage public des communiqués mensuels (culture de partage)

Je sais, pour septembre 2006, c'est rapide. Mais ne pourrait-on, pour une fois, contrarier ce lieu commun qui signale que les fonctionnaires, c'est comme «d'la mélasse en hiver». Si, pour une fois, tout le monde se grouillait...

À mon avis, si on croit vraiment à cette compétence TIC, cela prend un engagement vrai et profond des intervenants.

MàJ : J'ai oublié les RÉCIT nationaux. Quant à moi, ils devraient s'engager à appuyer les animateurs RÉCIT en les formant sur l'art d'accompagner des enseignants et des responsables TIC aux prises avec 6 ordinateurs pour une classe. Encore une fois, ils devraient eux aussi fournir mensuellement un rapport de leurs activités. (culture de réseau, culture de partage, culture de reddition de comptes).