Catégorie: "Rencontre nationale"

Issue time07:46, par Pierre Lachance  
Catégories: Rencontre nationale, Réflexions

Le RÉCIT a débuté une réflexion (documentation) en lien avec ce qui est convenu d'appeler l'École numérique il y a plus de 3 ans déjà. Un premier texte a été publié en juin 2010 sur le présent blogue.

Plusieurs travaux ont été réalisés depuis sans pour autant porter le nom d'École numérique. Tout le travail relié au TNI, à la mobilité, aux ressources éducatives libres, le «BYOD», en sont quelques exemples. Ces travaux sont également porteur de notre vision de cet École en devenir.

Lors du Rendez-vous virtuel du RÉCIT 2013 (juin), une équipe a animé un atelier sur le sujet de l'École numérique afin de poursuivre la réfexion (donner suite au billet de 2010) sur ce que pourrait être notre École de demain. Voici les éléments de présentations utilisés pour ce faire.



 

Les 30 septembre, 1er et 2 octobre prochain aura lieu la formation conjointe et collaborative du RÉCIT (Rencontre nationale). Un atelier de coconstruction aura lieu afin de faire ressortir un portrait plus clair (expicite) de notre vision.

Le RÉCIT tente de mettre son expertise au service du milieu scolaire afin d'arriver à la construire cet École numérique.

Issue time13:17, par Pierre Lachance  
Catégories: Rencontre nationale

Mon micro n'ayant pas fonctionné lors de la conclusion du panel de ce matin dans la rencontre virtuelle du RÉCIT, voici en quelques mots ma conclusion personnelle:

L'école de demain se construira, oui avec l'accessibilité aux TIC par l'élève (les briques), entre autres avec la tendance BYOD, mais ça prend aussi du mortier qui est selon moi la formation des enseignantes et des enseignants. Ce n'est pas en 1 ou 2 journées de formation ici et là (sans vision d'ensemble) qu'on va arriver à l'École rêvée/espérée par nous tous.

Si comme société nous voulons vraiment que l'École entre dans le 2.0, priorisons un bon mortier et investissons davantage (de temps, de sous...) dans l'apprentissage de tous les intervenants du milieu scolaire.

Pour freiner l'immobilisme, l'apprentissage est une stratégie que je trouve prometteuse.

Voilà.

Issue time09:34, par Pierre Lachance  
Catégories: Rencontre nationale

Les 3, 4 et 5 octobre 2011, les membres du RÉCIT (Réseau pour le développement des compétences par l'intégration des technologies) se rencontrent à Duchesnay. Pourquoi?

Il est vrai que les TIC peuvent faciliter le travail collaboratif à distance;
Il est vrai qu'un réseau gagne en force à être connecté par l'Internet;
Il est vrai qu'un groupe comme le nôtre gagne à se réseauter (s'ouvrir) avec d'autres réseaux;
Il est vrai que nous sommes un des derniers groupes (en éducation) à avoir ce type de rencontres.

Mais, rien ne vaut une poignée de main, un sourire à la suite d'une blague, un froncement de sourcils suite à une phrase choc, un soupir généreux en réponse à une question, pour resserrer les liens (et ainsi améliorer le réseau) humains et professionnels des membres d'un réseau. Et ça, ça ne peut se faire qu'en présence réelle, ensemble autour d'un même but: apprendre à former/accompagner/supporter les enseignantes et les enseignants dans l'intégration des TIC en classe.

Vous pouvez suivre une partie de notre rencontre grâce à EnDirect et Twitter (#recitqc).

Bonne rencontre à tout le RÉCIT!

Issue time14:50, par Pierre Lachance  
Catégories: Rencontre nationale, Formation, Réflexions, Partage

Une petite équipe de personnes ressources du RÉCIT s'est formée autour du sujet de la formation au TBI dans le paradigme de l'apprentissage. Cette équipe avait comme but d'animer un atelier au Rendez-vous virtuel du RÉCIT de juin 2011 et de publier une synthèse de la réflexion.

Voici donc cette synthèse : Le tableau numérique (TBI), une TIC comme les autres.

Version PDF.

À noter que ce n'est pas un document qui explicite en détail les propos, mais bien un outil pouvant aider les formateurs à accompagner leurs enseignants dans l'appropriation pédagogique de la TIC comme les autres, le TBI.

D'autres travaux seront réalisés lors de la prochaine année scolaire par différents groupes de travail au RÉCIT. Dont au moins un atelier (rencontre nationale du RÉCIT à Duchesnay) pour expliciter davantage les pistes qu'apporte le document ci-haut ou encore pour l'enrichir de nouvelles (EHDAA par exemple).

Vous désirez participer à ce document? Vous pouvez utiliser les commentaires ci-dessous ou nous contacter par courriel.

Merci à Richard Ayotte et Daniel Ricard pour leurs idées et leur soutien dans ce petit projet.

Issue time16:34, par  
Catégories: Rencontre nationale, Bloguons, EPad.RECIT.org

J'ai assisté à la rencontre nationale des gestionnaires la semaine dernière. Cette rencontre est très bien organisée et animée. Toutefois, il est dommage que le RÉCIT n'ait pas été « mis dans le coup » davantage depuis le tout début. Notre contribution peut faire toute la différence. C'est le temps de mettre en évidence notre expertise technopédagogique et non pas uniquement technologique. Plusieurs sujets abordés mettent en évidence non seulement la valeur ajoutée des TIC mais sa dimension essentielle dans cette société du savoir qu'est la nôtre et nous interpellent sur le rôle prédominant que pourrait jouer l'école. Cette réflexion rejoint plusieurs éléments que nous avons discutés en plénière à la rencontre nationale du RÉCIT à Duchesnay autour de « L'école numérique ».

Animatrices et animateurs du RÉCIT, si cette rencontre n'a pas encore eu lieu dans votre commission scolaire et que vous pouvez vous libérer, je vous propose d'insister pour y participer.

Une suggestion : dans notre commission scolaire, j'ai proposé l'utilisation de Google Document pour la prise de notes collectives. Cela a grandement aidé le travail en équipe et les synthèses avant le retour en plénière. Vous pourriez également utiliser le bloc-note collaboratif du RÉCIT : http://epad.recit.org. Pour obtenir un compte PRO permettant de protéger la page de notes, vous pouvez en faire la demande à Pierre Lachance.

Si vous y participez, n'hésitez pas à relayer vos coups de coeur via Twitter ou EnDirect en utilisant le mot-clé (hashtag) #RN2010.

En espérant pouvoir vous y lire...

Bonne semaine!

Benoit

Issue time12:06, par Pierre Lachance  
Catégories: Rencontre nationale, Bloguons

Comme à mon habitude, j'aime bien essayer de classer toutes les idées/apprentissages/impressions qui se sont bousculés dans ma tête durant ces journées très intenses.

D'abord, on sent lors de ces rencontres le bonheur des personnes ressources du RÉCIT de se revoir, de pouvoir se serrer la pince. Ça fait du bien, car le virtuel c'est cool, mais une bise et/ou une poignée de main c'est mieux pour l'humain en moi.

Le RÉCIT, une bibitte ésotérique pour plusieurs, a encore pris de la maturité (voir mon billet). Beaucoup d'ateliers offerts (près de 50 je crois), et ce, par des «petits nouveaux» comme des «ti-vieux» tel votre serviteur. La variété était également assez grande, quoi que certains y aient vu une polarisation (atelier, présentation, appareils ++ sur place, etc). Alors que d'autres y voient une occasion de prendre un peu plus notre place et de faire notre travail, former à l'intégration des TIC dans l'apprentissage. On a peut-être, comme réseau, à apprendre maintenant comment prioriser nos interventions/choix/actions?

L'informelle (l'après 17h ) a encore été très riche en discussions/échanges/confrontations/plaisirs, ce qui m'amène à me questionner sur la capacité du réseau à débattre en grand groupe sur les enjeux, les valeurs. Notre société ne semble plus voir d'avantages à l'opinion contraire, il est de plus en plus difficile de questionner des choix, des actions. Je me rends compte que je ne me positionne presque plus. Certains diront que je choisis mes combats (sagesse), d'autres que je ramollis.

Ateliers

J'ai animé/coanimé quelques ateliers (Geogebra, Campus MST, Scratch, Web 2.0 et présenter le projet Scratch+Wedo réalisé en première année du primaire au 5 @ 7) qui m'ont tous permis d'apprendre. Merci aux participantes et participants qui, de par leurs questions/suggestions/commentaires/partages, ont rendu ces moments plus signifiants pour moi. J'espère qu'il en fut de même pour eux.

J'ai eu la plaisir d'assister à un atelier en lien avec le Web 2.0 donné par un avocat (traces ici). Comme je m'intéresse de plus en plus à ce fameux nombre (2.0) et à ses implications, j'étais très attentif afin d'orienter mes prochaines actions (prioriser). Ma conclusion est que les papiers c'est bien, mais les actions c'est mieux. Il faut dès maintenant agir en personne prudente et diligente (informer, former, supporter, encadrer...), et ce, à tous les niveaux (enseignants, conseillers, directions, CS, etc). C'est notre meilleure arme contre les problèmes que peut occasionner une mauvaise utilisation du Web collaboratif.

J'ai également assisté à un atelier sur la taxonomie de Bloom (pour faire germer les apprentissages), sur Sketchup (utilisé comme outil de présentation, peut être un peu complexe pour les buts poursuivis, mais ça peut faire de belles choses). J'ai bien aimé les portes exploitées par les animateurs de ces ateliers, ça enrichit le réseau.

Conclusion

On dirait que la qualité des rencontres nationales du RÉCIT augmente d'année en année. Je veux donc remercier le comité de liaison (et toutes les personnes de l'ombre l'entourant) qui travaille fort pour y arriver. Aussi une petite pensée pour Sonia Sehili, très discrète et à son affaire, qui mérite un gros MERCI. On a tendance à oublier qu'à sa position rien n'est simple.

Bravo la gang! On a encore réussi à avancer.

Issue time16:03, par  
Catégories: Rencontre nationale, Réflexions, Veille

C'était ma première expérience des Rendez-vous virtuels du RÉCIT avec l'outil Via. C’est exigeant, c’est incomplet, ça ne remplace pas tout d’une rencontre en personne, mais j’ai bien aimé! Les 1er, 2 et 3 juin derniers j'ai participé et animé des ateliers pendant cette rencontre.

Pour ce qui est de l'outil, sans être parfait, il permet une réelle rencontre de personnes à distance, des interactions riches et multiples. Je retiens particulièrement l'utilisation de l'outil d'annotations texte et des crochets pour l'approbation des idées émises. Cependant, la récupération de ces textes n'est pas chose facile, car, si j'ai bien compris, une fois la diapositive passée, on perd l'accès au texte. À mon sens, un outil comme EPad du RÉCIT pourrait faire le travail encore plus efficacement.

Autre aspect que je retiens, c'est la possibilité d'émettre des commentaires via le clavardage. Mais encore là, l'outil ne me permet pas d'émettre des commentaires à tous si je ne suis pas animateur (du moins, de la façon dont il était configuré). Un outil pour émettre des commentaires externes me semble essentiel au dynamisme du déroulement de l'atelier. Cela permet aux participants de réagir, de manifester leur intérêt, de poser des questions sans ralentir le rythme de l’atelier et donne de la rétroaction aux animateurs. Encore une fois, Epad peut faire le travail.

Le fait de pouvoir s’exprimer verbalement à différents moments me semble aussi intéressant. Il est parfois plus simple et rapide d’exprimer verbalement une idée. Avec les fonctions « Main levée », audio et vidéo, cela est bien géré par Via.

Un manque, c'est celui du « backchanneling ». Qu'est-ce que c'est? La traduction me semble difficile pour bien rendre le concept. J'ai lu « canal alternatif » ou « canal secondaire ». Pour ma part, je propose « flux parallèle » ou « canal parallèle ». En fait, c'est l'accès à un flux continu de commentaires et de partage entre toutes les personnes, peu importe l'atelier auquel ils participent. L'utilisation de service de microblogue comme Endirect ou Twitter permet d'émettre des commentaires, de partager des découvertes, de pointer vers des ressources utiles au déroulement de l'atelier, et ce, de façon publique. Cet aspect public permet aussi à des acteurs externes d'interagir avec l'événement en cours, de poser des questions et de découvrir en même temps que nous, voire de proposer des ressources supplémentaires en lien avec les besoins de l’atelier. Vous pouvez trouver ces flux ici :

  • http://recit.org/endirect/tag/rvrecit
  • http://recit.org/endirect/tag/rdvirtuel
  • http://twitter.com/#search?q=RV_RECIT
  • Je reviens sur la dimension publique du « backchanneling » qui me semble essentielle en cette ère du Web 2.0 et de la démocratisation du savoir. Le fait de partager publiquement nos échanges, du moins une partie de ceux-ci, donne accès à l’information à un plus grand nombre. Enseignante ou enseignant, conseillère ou conseiller pédagogique, universitaire ou tout autre acteur intéressé par l’éducation et les TIC est en mesure de faire des bouts de chemin avec nous, de contribuer à notre réflexion, de partager son expérience, de confronter nos points de vue à la réalité de la classe, de remettre en question nos postulats, d’exprimer ses craintes, ses inquiétudes, mais aussi ses passions, ses coups de cœur, etc. Cela donnerait une plus grande signifiance aux deux premières lettres du RÉCIT, « RÉ » pour réseau.

    Enfin, j’ai participé à quelques événements à distance ces derniers mois et j’en viens à un constat. Nos rencontres en personne, réelle, face à face, côte à côte auraient parfois avantage à tirer profit des outils mis de l’avant pour la collaboration à distance. Je m’explique. J’ai mainte fois assisté à des rencontres improductives, longues et démotivantes parce qu’inefficaces. Quand nous tentons de réfléchir à plusieurs sur une question autour d’une table, ce sont finalement souvent les même qui s’expriment plusieurs fois. En plus, la plupart du temps, ils se répètent croyant qu’on ne les a pas bien compris la première fois ou parce qu’ils ne se sont pas exprimés clairement cette première fois, ce qui, du coup, revient au même. Plusieurs finissent par ne pas s’exprimer soit pour ne pas allonger les discussions, soit pour ne pas perdre de temps ou encore parce qu’ils croient que cela ne changera rien. Si l’on introduisait certains des outils énumérés plus haut pendant nos rencontres réelles, les bénéfices seraient les mêmes.

    On peut exprimer plusieurs idées en même temps à l’écrit avec un outil comme EPad du RÉCIT : les concepts peuvent se construire en même temps, cela amène une interaction supplémentaire, permet de préciser les idées au fur et à mesure de leur élaboration, augmente l’implication de toutes et tous. Le « backchanneling » permet de faire circuler les idées en dehors de leur serre chaude et inoculée, peut amener des interactions externes qui enrichissent cette réflexion et surtout peut profiter à un plus grand nombre.

    Évidemment, tous ces principes s'appliquent en salle de classe. Cela nécessite un encadrement et du jugement mais les profits pour les élèves seront tout aussi riches.

    Le Web 2.0 est utile à la vie virtuelle, mais il l'est tout autant à la vie réelle. Mobilisons-le, nous en tirerons profit.

    Issue time19:03, par Pierre Lachance  
    Catégories: Rencontre nationale, Réflexions

    Ouf! Que de travail pour mes trois ateliers virtuels pour le RDVirtuel 2010 du RÉCIT! Voir quelques traces.

    Du travail, oui un peu plus que pour des ateliers en réel, on doit penser autrement l'atelier, penser à un plan B et C en cas de problèmes, tenter de trouver des façons d'aller chercher les idées des participants, etc.

    Je suis assez content des résultats. Bien que les trois ateliers étaient assez différents, j'ai eu un peu plus de plaisirs et de satisfactions que par les années passées (Merci à Benoit Petit, Judith Cantin et Bertin Desjardins pour la coanimation). Je crois que les participants se sentent plus à l'aise face à l'outil et osent davantage à prendre la parole. De mon côté, je dois avouer que je comprend plus les limites de l'outil et que je me mets un peu moins de pression «pour faire comme» les ateliers en réel.

    Je donnerai en exemple mon dernier atelier où plus de 22 participants étaient connectés pour échanger autour du Web 2.0. Nous avons réussi Judith, Bertin et moi (en toute humilité, en tout cas Judith et Bertin le sont humbles :roll: ) à «tirer du jus» des participants, en voici la preuve: http://recit.org/wiki/PedagogieWeb2Juin10/v.

    De plus, plusieurs participants ont pris la parole pour nous expliquer davantage les éléments ajoutés dans la page de travail (les saisies d'écran dans VIA).

    J'aime: avoir un point de départ pour initier la discussion, par exemple une partie d'un schéma où les participants peuvent écrire dessus pour le compléter.

    J'aime pas: les silences. Je suis encore mal à l'aide avec les moments de silence (par exemple quand on prend le temps de lire ce que les autres écrivent, etc).

    J'aime pas: la fenêtre de travail unique dans l'outil VIA. J'aimerais avoir une autre zone pour présenter une image/texte... tout en gardant la zone de travail active (là où se prend des notes).

    J'aime presque: VIA avec Flash 10.1 sous Ubuntu 10.04, les accents ne passent pas encore tous (les touches mortes), mais on s'approche.

    Finalement, rien de vaut le mode réel, mais le virtuel nous permet d'avancer tout de même.

    Issue time08:28, par Pierre Lachance  
    Catégories: Rencontre nationale, Réflexions

    Notre réseau évolue, change, s'adapte, apprend...

    Nous venons de vivre 4 jours intenses pour encore mieux répondre aux besoins des enseignants désireux d'intégrer les TIC dans l'apprentissage des élèves. Voici quelques traces.

    Sur EnDirect, il y a eu de bons statuts: http://recit.org/endirect/tag/rn2009. Vous n'avez pas de compte sur EnDirect? Contactez-moi.

    Des notes publiques sur 2 de mes ateliers: Images en MST, Web collaboratif.

    Vous avez des traces de la RN2009, utiliser les commentaires ci-dessous pour les partager.

    Changement important

    Il y a quelques années on séparait TIC et pédagogie dans notre discours (le RÉCIT est d'abord là pour la pédagogie disait-on), ce qui pouvait causer quelques houleuses discussions. Aujourd'hui TIC et pédagogie sont intégrés dans les ateliers/discours, donc un pas en avant a été réalisé selon moi.

    Merci

    Merci à toute l'équipe qui a préparé la rencontre, ce fut un franc succès à mon avis. Surtout qu'on a pu discuter avec M. Guy Dumais (un des grands patrons au MELS) lors du 5 @ 7.

    Issue time11:55, par Pierre Lachance  
    Catégories: Rencontre nationale, Réflexions, Partage

    ... dans les domaines d'apprentissage.

    Voici un CMap qui se construit lors de la présentation/explication du thème de la rencontre nationale 2009 du RÉCIT.

    Intégration de l'image dans les domaine, des pistes.

    Si vous avez d'autres idées, vous pouvez utiliser les commentaires au bas du présent billet.