Pourquoi pas un billet? un premier dans mon cas! mais référez-vous au titre afin de savoir qu'il ne risque pas d'en avoir des tonnes de ma part car je suis plus genre à commenter les billets des autres qu'à en produire car faut-il mentionner que je n'ai pas la plume facile.

Comme le disait si bien Louis Bilodeau (c.f. la soirée Canadienne) allez-y donc en avant la musique !

En août dernier je débutais comme CP et animateur du RÉCIT et tout le monde me disait d'attendre avant de me décourager qu'au moins un tour de roue soit complété. Et bien ce dernier étant complété, voici donc les réflexions d'un gars qui aujourd'hui 20 octobre, malgré la grippe et la fatigue, se risque dans un commentaire probablement très décousu mais combien libérateur.

J'aime ce que je fais et je voudrais seulement le partager avec le plus de gens possible!!! Ce qui est le plus frustrant c'est le manque d'occasions formelles pour se retrouver sur le terrain avec des enseignantes et des enseignants aux yeux pétillants au lieu d'assister à toute sorte de réunion aussi relaxante qu'endormante.

Hier 19 octobre, un petit groupe de 9 enseignants(es) de français au premier cycle du secondaire m'a permis d'avoir une autre belle occasion de constater que malgré la réfor...heu je veux dire le renouveau pédagogique, (les bulletins, l'évaluation, les moyens de pression et j'en passe)il y a encore de la place pour les projets en classe petits ou grands.

Grâce au logiciel libre "Audacity" ainsi qu'à la nombreuse documentation disponible sur plusieurs site de RÉCIT (Récit des langues, MSt, enseignement privé et autres)j'ai été en mesure de vivre de loin la meilleure animation de formation de ma courte carrière!

DU CONCRET !! voilà ce que les gens veulent. L'outil libre Audacity leur permet de vivre des activités, des projets et même des situations d'apprentissage sans que cela ne devienne trop TECHNO ou trop lourd. Pour la première fois de ma carrière, et étant donné que je devais reconduire mon fiston à l'aréna en fin de journée ;0( , j'ai dû "mettre à la porte de manière polie" les participants car je crois qu'ils seraient encore dans le local.

Néophytes, utilisateurs moyens ou avancés, tous y ont trouvé leur compte. BORDEL que ça fait du bien. Même s'il s'agissait pour moi d'un prétexte d'intégration d'un outil technologique en classe, il n'en demeure pas moins que l'INTENTION PÉDAGOGIQUE a primée tout le long du déroulement de la journée. Les réflexions étaient beaucoup plus axées sur comment mon projet peut bénéficier de l'outil logiciel que l'on me présente dans un contexte pédagogique plutôt que comment le logiciel pourrait être générateur de projet (ce n'est sûrement pas très clair mais bof).

Comme je vous le disais en début de billet: décousu pas très novateur mais bon, j'avais le goût de faire comme "môman" dans la petite vie et écrire dans le genre "cher journal..."