Une question, comme ça : Et si les Récits Nationaux n'appartenaient plus au commissions scolaires, mais avaient plutôt leur point d'attache chez leur représentant régional du MELS ?