Écrire un billet ici, pour moi ça faisait un bail...mais je ne dirais pas comme "notre anniversaire" que ça fait 10 ans.

Je ne sais pas si c'est en rapport avec le "renouvellement de mes voeux de RÉCIT" ma discussion de ce matin avec notre collègue Bertin ou mes choix d'atelier, mais disons que le côté obscur de la force semble prendre le dessus sur moi aujourd'hui. Peut être suis-je tout simplement dans ma phase jour 3 et envie de retomber dans mes "petites affaires".

Bon fini les détours; je partage avec vous ma réflexion (frustration??? certainement pas vous me connaissez quand même...)

Depuis lundi on me parle de certains concepts qui me rappelle la fin des années 90, les "virages technos de tous les genres", les besoins, notre rôle de RÉCIT etc et LA SOLUTION semble être le TBI à voir la place qui lui est réservé. Je ne peux m'empêcher de penser ce que ce sera ...à l'Aquops.

Au risque de me faire dire que je suis "contre" le TBI (ce qui n'est pas le cas) je trouve simplement que la notion de réel besoin n'est peut être pas abordée présentement.

Quand avez-vous entendu parler du TBI dans un récent bulletin de nouvelles? à quand le dernier incident éthique ou criminel rattaché à ce PRODUIT?

Pendant ce temps on réfléchi, on tente de trouver l'énergie et les ressources pour accompagner les milieux en lien avec le web 2.0 , les réseaux sociaux, l'identité numérique.

Je pense qu'un élève peut vraiment apprécier de voir quelqu'un utiliser le TBI devant lui en classe et avec un peu de chance y toucher aussi! Mais qu'en est-il de l'éducation permettant d'adopter des comportements sécuritaires et sains sur le web? de fournir les outils aux directions, aux enseignants(es) , aux élèves et tant qu'à y être à la direction générale de nos C.S ? Cela éviterait peut être différents avis légaux et problématiques reliées à une utilisation douteuse de la part des élèves autant que des adultes du milieu.

À quand une visibilité aussi grande pour les vraies affaires?

Peut être quand certains distributeurs de matériel et de logiciels y trouveront leur compte $$$

Et comme le disait Patrick Bruel: "et si on se donnait rendez-vous dans 10 ans..."