Suite à Éducation 2.0: Apprendre 2.0!!!

Décembre 12th, 2007

Dans la foulée de Éducation 2.0, Florence Meichel nous invite à participer activement au réseau Apprendre 2.0! Elle explique d'ailleurs son intention dans cette vidéo.

Je vais m'y inscrire de ce pas!

Squeak, une premère expérimentation en classe!

Décembre 8th, 2007

Hier, j'ai fait ma première expérimentation de Squeak avec une classe de troisième cycle de l'École La Chanterelle de Saint-Paul-de-la-Croix.

À prime abord, Squeak est déconcertant en tant qu'environnement de programmation. À vrai dire, je ne savais pas trop comment aborder pédagogiquement parlant cet outil. C'est pour cette raison qu'avant d'informer et former le personnel enseignant de ma Commission scolaire, j'ai préféré me donner du temps d'expérimentation en classe avec les élèves. Cette série de billets relatera mon expérimentation; question de garder des traces!

J'ai proposé le projet à Mme Marie-Josée Sénéchal qui a bien voulu embarquée dans l'aventure. J'ai abordé la question de l'expérimentation non pas en lui proposant d'expérimenter l'outil. J'ai plutôt suggéré que Squeak pourrait aider les élèves dans le développement de la compétence mathématique à déployer un raisonnement mathématique. Je crois qu'il est possible d'utiliser Squeak pour amener les élèves à formuler des conjectures mathématiques; Squeak sert alors de support pour présenter la problématique à résoudre. C'est cette piste que je vais tenter de suivre.

Avant même de présenter l'interface de Squeak, j'ai pris le temps de me présenter aux élèves, d'expliquer mon travail au sein de la commission scolaire et d'expliquer la raison de ma présence. J'ai dit aux élèves que je n'étais pas certain que Squeak serait un bon logiciel pour faire des apprentissages en mathématique, qu'il me semblait trop complexe et je leur ai demandé s'ils voulaient expérimenter avec moi et s'ils voulaient me donner leur avis à ce sujet, suite à l'expérimentation. Présenté de cette façon, ils ont accepté d'emblée de participer à mon défi.

Comme premier contact, nous nous sommes familiarisé avec l'interface de Squeak. Pour ce faire, j'ai utilisé le document de Gilles G. Jobin sur le wiki consacré à Squeak et hébergé par le Service national du RECIT, domaine de la mathématique, de la science et de la technologie. (D'ailleurs, ce service national héberge un site Web consacré à l'apprentissage de Squeak passablement intéressant!)

D'entrée de jeu, j'ai misé sur l'apprentissage du vocabulaire de Squeak. Il est important que les élèves apprennent la terminologie spécifique à ce logiciel de programmation comme "monde", "image", "objet", "morphe", "halo" et "projet". Par la suite, j'ai présenté l'outil pour dessiner et je leur ai proposé de dessiner un paysage.

Lors de l'exercice, j'ai compris jusqu'à quel point l'expression "TOUT EST OBJET" dans Squeak est importante. La majorité des élèves ont dessiné comme s'ils utilisaient un logiciel de dessin conventionnel; même l'enseignante si est laissé prendre. J'en ai profité, lors de la phase d'intégration pour expliquer aux élèves qu'il est important de dessiner chaque élément composant le paysage; qu'il serait plus facile d'agencer les éléments par la suite dans le projet.

Conclusion: Les élèves sont emballés. Il faut dire que je me suis donné les conditions pour cette expérimentation. Je m'adresse uniquement à 9 élèves; c'est idéal pour ce type d'expérimentation.

Prochaine rencontre dans deux semaines! Prochain défi: Faire déplacer une coccinelle dans un labyrinthe.

Réflexion autour d'Éducation 2.0

Décembre 5th, 2007

Google Alert m'a pointé ce billet ce soir:
Du web 2.0 à l’éducation 2.0 ?

Le propriétaire (Cédric Lémery) y fait une réflexion très pertinente au sujet du Web 2.0 et de l'éducation:
"...à partir du moment où l’on a un accès internet, on peut créer un blog et publier un article en quelques minutes (il n’est plus nécessaire de publier un livre pour être lu par des milliers de personnes). C’est vrai, mais pour moi, c’est la production de la non-information qui est gratuite : pour publier une information pertinente, il faut du temps. Du temps pour la laisser maturer, du temps pour l’écrire avec pertinence. Le web 2.0 donne cette illusion d’instantanéité et de facilité mais en réalité, il y a toujours un processus assez long de maturation de l’information. Les enseignants de par leur formation ont l’expertise suffisante pour apprendre aux élèves à discriminer l’information. Cela demande un peu de courage, puisqu’il faut accepter de déplacer son expertise du savoir en tant que tel vers l’intelligence du savoir. C’est d’autant plus courageux que dans un modèle education 2.0, où les rapports sont desinstitutionnalisé, l’autorité de l’enseignant n’est pas donnée à priori, elle est acquise progressivement, elle émerge de la relation entre enseignants et élèves de la même façon que l’autorité d’un acteur du web 2.0 n’est pas donnée à priori mais émerge des interactions entre les acteurs."

Cette réflexion me laisse songeur. Elle me fera probablement réfléchir ces prochains jours.

Il me semble que l'on confond trop facilement les concepts d'information, de connaissances et de savoir. Pour moi, une information à maturité dans la perspective qu'elle est personnelle devient une connaissance. Tandis qu'une information à maturité qui a été coconstruite par une communauté devient un savoir car toute part de subjectivité a été partiellement ou en totalité évacué.

Qu'en dites-vous?

Wiki de la Seconde non-conférence Éducation 2.0

Décembre 5th, 2007

Voilà!

J'ai créé une page wiki (vous pourrez en créer vous aussi) afin de préparer la Seconde non-Conférence Éducation 2.0!

Je sais, j'avais promis de le faire rapidement, mais j'ai été passablement sollicité ces deux derniers jours. C'est à peine si j'ai eu le temps de lire mes courriels...

Amusez-vous dans mon auberge espagnole!

Les phases d'apprentissage.

Décembre 2nd, 2007

Voici un nouvel épisode de la série "Craies et tableau noir!"

J'y explique l'importance des phases d'apprentissage en enseignement.

t/?src=embed">SlideShare | View | Upload your own

Prochain épisode: "La dynamique des compétences"

Paradigmes en pédagogie!

Novembre 30th, 2007

Dans la série "Craies et tableau noir!", je me suis permis d'actualiser un tableau très pertinent de mon bon collègue Pierre Lachance.

t/?src=embed">SlideShare | View | Upload your own

Merci Pierre pour ta contribution bien involontaire.

Animator vs Animation

Novembre 27th, 2007

Exceptionnel!

Animator vs Animation!

Merci Jacques! J'ai bien ri!

Ma représentation du Renouveau pédagogique! (bis)

Novembre 27th, 2007

Voici un autre aspect occulté par le débat autour du Renouveau pédagogique: Les théories de l'enseignement et de l'apprentissage. Est-ce que nous faisons référence aux mêmes concepts?

t/?src=embed">SlideShare | View | Upload your own

Le renouveau pédagogique: où en sommes-nous?

Novembre 27th, 2007

Constats bien personnel d'un vétéran suite à sept années d'escarmouches, de combats et de batailles!

Le Renouveau pédagogique et sa p'tite soeur la Réforme, ces grands incompris!

Incompris des médias:

- Vecteur de diffusion de l'information, ils n'ont propagé que la rumeur subjective et non les faits objectivement.

Incompris des parents:

- Nous n'avons pas suffisamment expliqué aux parents. Pour preuve, voici cette anecdote que l'on m'a relaté dernièrement: Un planificateur financier en avait contre la Réforme parce que sa fille de 28 ans ne sait pas écrire convenablement.

Incompris de la minorité visible des enseignants:

- Ils sont en réaction parce que leurs valeurs, leur compréhension du monde scolaire, leurs attentes envers le système ont été chamboulées.

Incompris des syndicats:

- Qui cherche des points de litige à négocier lors de la prochaine négociation collective afin d'améliorer les conditions de travail du personnel enseignant.

Incompris de la Ministre:

- Elle est arrivée avec ses représentations alimentées par la rumeur colportée par les médias et son expérience personnelle de parent. Elle est surtout arrivée avec un mandat précis de son patron!

Incompris du MELS:

- Qui se ferme les yeux, qui évite les débats, qui procrastine en cherchant des façons de réguler le système et qui valorise l'autonomie professionnelle des enseignants pour amadouer ceux-ci.

Incompris des directions d'établissement et des directions de commission scolaire:

- Ils n'ont pas su adapter l'organisation scolaire par incompréhension.

Incompris des conseillers pédagogiques:

- Nous n'avons pas compris que notre rôle avait changé! Plusieurs sont demeurés des pourvoyeurs de papier au lieu d'être des accompagnateurs. Nous avons donné des poissons aux enseignants (ce qu'ils réclamaient) au lieu de leur apprendre pêcher. Avons-nous alimenté l'indigence pédagogique?

Incompris des universitaires:

- Qui ont boudés parce qu'ils n'ont pas été consultés par le MELS ou parce qu'ils ne retrouvaient pas leurs champs de recherche.

- Qui se sont retiré du débat sous prétexte d'exercer leur devoir de réserve.

Incompris des élèves:

- Qui ne savent pas formellement ce que c'est qu'une compétence et comment développer celle-ci.

Malheureusement, ce sont eux qui subissent nos querelles idéologiques sans pouvoir se prononcer. Pourtant, c'est pour qu'ils redeviennent actifs dans leurs apprentissages que l'on a mis en branle ce grand dérangement!

Témoignage d'un vétéran qui a bien hâte que la guerre se termine!

Ma représentation du Renouveau pédagogique!

Novembre 25th, 2007

Eh oui! J'y crois encore!

Vous comprendrez peut être pourquoi en visionnant ce diaporama:

t/?src=embed">SlideShare | View | Upload your own

En passant, c'est pas parce que j'ai cessé d'écrire dans mon blogue, que je prends des vacances! Vous en saurez plus dans les prochains mois...