Suite à un billet sur les portails, le Prof Noël nous demande: «L'imposition du portail n'est-elle pas un moyen d'intégrer les tics?»

Pour ma part intégrer les TIC c'est, entre autre, choisir l'outil pour accomplir la tâche. Si on m'impose un outil X pour la tâche Y, ce n'est pas de l'intégration mais de l'ingérence.

Chaque outil (TdT, tableur, courriel, clavardage, vidéoconférence, gestionnaire de contenu, wiki...) a ses forces qui permettent de mieux répondre aux besoins de l'utilisateur. Vouloir tout faire avec le même outil ce n'est pas ça intégrer les TIC. Mais on peut dire que c'est se réconforter dans ce qu'on connait.

Au sujet du choix d'un outil je vous invite à lire ce commentaire de Mme Jobin.

PS: Pour ceux qui me prêtent des intentions négatives face aux portails, sachez que j'ai participé (et continue) à la mise en place d'un portail dans une école. Mais je me répète, il y a une différence entre un portail de services (courriel, agenda...) et un portail de contenu.