Écrire pour se souvenir

Créé le mardi 10 février 2009, modifié le 29 janvier 2010, par Pierre Lachance // Traces avec les TIC

[sommaire]
Les TIC sont souvent utilisées pour produire, moins pour apprendre. Et si on exploitait les TIC différemment pour une fois ? Si on les exploitait pour (relativement) simplement garder des traces de ce qu’on fait, de ce qu’on lit, de ce qu’on a trouvé, de ce qu’on veut partager, de ses questionnements, de ses apprentissages quoi ?

Voici quelques outils pouvant permettre ce type d’utilisation et une courte explication.

Note : Les outils ci-dessous favorise la coconstruction, voici quelques petites règles à suivre pour éviter des problèmes.

Mais que dois-je noter au juste ?

Avant de lire la suite du texte, nous croyons que cette question doit être répondue. Rien de mieux qu’un schéma pour donner des idées.

PNG - 46.7 ko
On note.

Le schéma ci-dessous est réalisé/publié par M. François Guité. On peut y trouver bien des points pour métacogner à l’aide des TIC.

JPEG - 137.5 ko
Stratégies de métacognition

Dans ces deux exemples de formulaires vous trouverez d’autres questions pouvant aider à garder de bonnes traces :

  1. Avant la tâche
  2. Après la tâche

Blogue

Le mot blogue vous connaissez ? C’est tout simplement un journal de bord sur le Web dans lequel l’auteur discute de tout et de rien. On peut donc exploiter les blogues avec les élèves pour les faire écrire davantage, pour les faire garder des traces de leurs travaux scolaire, pour les faire apprendre à communiquer avec leurs pairs, etc.

Microblogue

Le microblogue est un cousin du blogue en ce sens qu’on peut y écrire ce qu’on veut mais il faut le faire en moins de 140 caractères. Donc la synthèse est de mise.

Ce type d’outil peut être utile dans quelques circonstances comme par exemple :

  • Se créer une petite communauté fermée pour suivre ce qui se passe (découvertes de bons liens, demande d’aide sur un sujet, partage d’idées, etc).
  • Garder des traces personnelles de nos travaux pour une utilisation ultérieure (produire un billet sur le projet par exemple).

Voici un texte creusant un peu plus le sujet.

Sites offrant un mocro-blogue :

Wiki

Le wiki est un outil souple qui permet entre autre de garder le type de traces discutées dans le présent texte.

Voici un exemple où j’inscris des notes de mes actions, garde des liens importants, joins des documents produits ou à consulter, etc.

Google document

Au lieu d’une page wiki on peut utiliser un Google document qui est moins souple (on ne peut pas joindre de vidéos ou documents) mais qui peut être plus simple d’utilisation pour les élèves quand il s’agit de garder des traces sous forme de texte.

Un avantage de cet outil est que les élèves peuvent travailler à plusieurs sur le même document en même temps. Donc on favorise/facilite le travail d’équipe à l’aide des TIC.

Liens Web « Delicious »

Lorsqu’on utilise le Web pour faire des recherches, les liens consultés doivent être gardés pour une utilisation ultérieure. Pour ce faire il y a les signets du navigateur qui ont comme désavantage d’être enregistrés sur le poste utilisé au moment de l’enregistrement, donc non consultables d’ailleurs.

Un outil comme Delicious (marque-page social) peut être utilisé pour se créer une banque de signets collaboratifs autour d’un sujet par exemple. Ces liens sont consultables de partout, de n’importe quel ordinateur connecté à l’Internet.

Fil RSS

Les outils ci-haut peuvent tous être suivi par fil RSS, ce qui facilite grandement le travail d’accompagnement des apprenants. Voici un schéma présentant la circulation de l’information dans le cas où la classe exploite les TIC pour suivre les traces.

Cmap

Quand on pense écriture on pense immédiatement à un texte linéaire comme celui que vous lisez en ce moment. Mais on peut aussi écrire sous d’autres formes dont celle des schémas de concepts.

JPEG - 30.1 ko
Schéma à la main

Ou avec un outil comme Cmap (voir originale) :

JPEG - 77.6 ko
Schéma avec Cmap

Avec cet outil les élèves peuvent également travailler à plusieurs sur le même réseau, ce qui est très avantageux (il ne faut pas oublier que dans TIC il y a un C qui veut dire communication).

Imprimer l'article

qrcode