MétaTICer vs produire avec les TIC

Créé le mercredi 27 janvier 2010, modifié le 24 février 2010, par Pierre Lachance // Réflexions méta

Il ne nous semble plus nécessaire de démonter l’intérêt des TIC pour produire des documents de toutes sortes. Du traitement de texte à l’éditeur de fichier sonore, les outils TIC ont un potentiel non négligeable.

Potentiel métacognitif ?

Le site MétaTIC tente de démontrer que les TIC sont plus que des outils de production. Elles peuvent être exploitées pour « MétaTICer » [1], donc pour apprendre à l’aide des TIC.

Lorsqu’on MétaTICe, on exploite les TIC d’une façon différente que lorsqu’on produit. Donnons un exemple : écrire un texte.

Produire le texte

  • On utilise le traitement de texte comme une machine à écrire évoluée. On entre/modifie/ajuste le texte, on fait la mise en page et on remet le travail à son enseignant.

MétaTICer

  • On choisi l’outil de traitement de texte (quelle « marque » [2] ?) en considérant notre désir de faire de la métacognition. C’est-à-dire qu’on veut pouvoir consulter davantage d’informations que le produit fini. On veut consulter aussi le processus d’écriture afin de pouvoir aider l’apprenant à l’améliorer. Ce processus peut (doit) être consulté durant la réalisation du texte, non seulement à la fin. Ce qui permet à l’apprenant de réguler son écriture.
  • L’apprenant utilise aussi des outils intégrés au traitement de texte comme la correction orthographique (qui souligne les erreurs orthographiques) en cours d’écriture. Ce qui l’aide à prendre conscience de ses erreurs.
  • Le partage du document avec les membres de son équipe et/ou avec son enseignant offre la possibilité d’interagir [3] tout au long de la phase réalisation et ainsi agir sur ses apprentissages.
  • La publication du texte [4] permet à l’enseignant de pouvoir juger de l’évolution des compétences de l’apprenant en comparant ses anciens textes avec les plus récents. Mais surtout de donner du sens à la création du texte qui pourra être lu pas d’autres personnes. Ce qui mènera peut être à des interactions encore lus riches.
  • Des outils comme la synthèse vocale, les correcteurs, les aides à l’écriture, sont d’autres TIC pouvant aider grandement au développement de compétences dans le cas de l’écriture.

Différences ?

Nous avons simplifié volontairement le cas de la production du texte dans le but d’aider à la compréhension du concept « MétaTICer », non pas pour minimiser l’acte de produire.

Quand est-ce qu’on métaTICe ?

Durant les trois phases de l’apprentissage bien sûr ! Consulter ce schéma pour des détails.

JPEG - 134.4 ko
Phases

Voici un petit schéma tentant d’illustrer le concept « métaTICer ».

JPEG - 55.2 ko

Conclusion

L’acte de « MétaTICer » s’approche davantage de l’acte pédagogique, ce que nous désirons également vous démontrer. Les TIC sont des outils d’apprentissage, pas seulement des outils de production.

[1MétaTICer = faire de la métacognition à l’aide des TIC. Prononcer métatiquer.

[2Plusieurs outils de traitement de texte existent, nommons seulement Word, OpenOffice, Google documents, Abiword, etc).

[3Des questions (on en retrouve dans ce document) peuvent être posées durant le processus afin de le rendre plus explicite. Ce qui a pour but de conscientiser l’apprenant sur ses stratégies.

[4Publier sur le site de l’école, sur un outil Web 2.0, ou autres.

Imprimer l'article

qrcode